NoCopy.net

A quoi tient le pouvoir des mots ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Dieu est-il mort? L'homme est il naturellement sociable? >>


Partager

A quoi tient le pouvoir des mots ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : A quoi tient le pouvoir des mots ?



Publié le : 1/3/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	A quoi tient le pouvoir des mots ?
Zoom

Un mot peut blesser, un autre peut réconcilier. Des guerres sont nées d'une injure étourdiment lancée. Dans des circonstances dramatiques, on attend le mot juste du prêtre, de l'avocat, du politique. Les mots ont incontestablement un pouvoir, même si nos esprits modernes ne croient plus guère à la vertu magique des formules consacrées.
 Mais ce pouvoir ne repose-t-il pas sur des artifices opportuns ou sur la crédulité des auditeurs ? Alors que le pouvoir des armes ou de l'argent s'impose avec une évidence brutale ou une irrésistible séduction, celui que recèlent les mots est plus mystérieux : d'où provient-il ? Des mots eux-mêmes ou de ce qu'ils représentent ? Mais les mots représentent-ils toujours quelque chose ? Ces questions renvoient à une interrogation fondamentale, aussi inévitable qu'embarrassante : à quoi tient le pouvoir des mots ?



Dans toutes les sociétés, les titulaires du pouvoir ont possédé la maîtrise du langage ou des langages propres à orienter l'action d'autrui. Ceux-là sont détenteurs de ce "maître-mot" que Kipling attribuait dans la jungle à l'enflant démuni mais qui finirait par s'emparer de la fleur rouge. Prêtres et scribes, pontifes et rois, légistes et avocats, journalistes et hommes des médias connaissent tour à tour cette puissance. L'agora  d'Athènes était le lieu de disputes, de collusions oratoires. De même, Dieu se manifeste  par cet acte de langage: " Au commencement était le Verbe" disait déjà Saint-Jean.             Dans les sociétés complexes, le langage est l'expression du pouvoir. A tel point que le fait de nommer, de qualifier un Pouvoir, lui donne sa cohérence, sinon son existence: qui dit monarchie se met en mesure d'élaborer le système monarchique, formule la série des concepts qui se trouvent mis dans la langue.             Toutes les institutions majeures ont pour rôle de tester et d'élaborer le langage du Pouvoir. L'un des privilèges les plus incontestables du milieu dirigeant est précisément de conserver la langue. Le langage de la culture se confond avec celui de la classe dirigeante.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	A quoi tient le pouvoir des mots ?	Corrigé de 2894 mots (soit 4 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " A quoi tient le pouvoir des mots ? " a obtenu la note de :

5.1 / 10

A quoi tient le pouvoir des mots ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit