LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Commenter cette pensée de l'historien Lavisse ... « La légende est plus vraie que l'histoire », ... >>


Partager

Racine, au dire de son fils, avait soumis sa tragédie d'Alexandre au jugement de Corneille : celui-ci dit à l'auteur qu'il avait un grand talent pour la poésie, mais qu'il n'en avait pas pour le théâtre. Sainte-Beuve, dans son zèle romantique, formule un jugement semblable : « Si Racine fut dramatique de son temps, c'est que son temps n'était qu'à cette mesure du dramatique. Est-ce vouloir le renverser que de déclarer qu'on préfère chez lui la poésie pure au drame et qu'on est tenté de le rapporter à la famille des grands génies lyriques, des chantres élégiaques et pieux dont la mission ici-bas est de célébrer l'amour, en prenant amour dans le même sens que Dante et Platon ? » (Revue de Paris, 6 déc. 1825). Enfin, un metteur en scène contemporain, G. Batty, écrit : « Les tragédies de Racine sont d'admirables poèmes dialogués, dans le sens où on l'entend en dehors du théâtre. Mais que pourrait ajouter la représentation? Tout est dans le texte. » (1928). Ces trois jugements concordants vous paraissent-ils exacts? Quel parti pouvez-vous en tirer pour l'interprétation du génie et de l'art de Racine ?

Littérature

Aperçu du corrigé : Racine, au dire de son fils, avait soumis sa tragédie d'Alexandre au jugement de Corneille : celui-ci dit à l'auteur qu'il avait un grand talent pour la poésie, mais qu'il n'en avait pas pour le théâtre. Sainte-Beuve, dans son zèle romantique, formule un jugement semblable : « Si Racine fut dramatique de son temps, c'est que son temps n'était qu'à cette mesure du dramatique. Est-ce vouloir le renverser que de déclarer qu'on préfère chez lui la poésie pure au drame et qu'on est tenté de le rapporter à la famille des grands génies lyriques, des chantres élégiaques et pieux dont la mission ici-bas est de célébrer l'amour, en prenant amour dans le même sens que Dante et Platon ? » (Revue de Paris, 6 déc. 1825). Enfin, un metteur en scène contemporain, G. Batty, écrit : « Les tragédies de Racine sont d'admirables poèmes dialogués, dans le sens où on l'entend en dehors du théâtre. Mais que pourrait ajouter la représentation? Tout est dans le texte. » (1928). Ces trois jugements concordants vous paraissent-ils exacts? Quel parti pouvez-vous en tirer pour l'interprétation du génie et de l'art de Racine ?



Publié le : 16/2/2011 -Format: Document en format HTML protégé

Racine, au dire de son fils, avait soumis sa tragédie d'Alexandre au jugement de Corneille : celui-ci dit à l'auteur qu'il avait un grand talent pour la poésie, mais qu'il n'en avait pas pour le théâtre. Sainte-Beuve, dans son zèle romantique, formule un jugement semblable : « Si Racine fut dramatique de son temps, c'est que son temps n'était qu'à cette mesure du dramatique. Est-ce vouloir le renverser que de déclarer qu'on préfère chez lui la poésie pure au drame et qu'on est tenté de le rapporter à la famille des grands génies lyriques, des chantres élégiaques et pieux dont la mission ici-bas est de célébrer l'amour, en prenant amour dans le même sens que Dante et Platon ? » (Revue de Paris, 6 déc. 1825). Enfin, un metteur en scène contemporain, G. Batty, écrit : « Les tragédies de Racine sont d'admirables poèmes dialogués, dans le sens où on l'entend en dehors du théâtre. Mais que pourrait ajouter la représentation? Tout est dans le texte. » (1928). Ces trois jugements concordants vous paraissent-ils exacts? Quel parti pouvez-vous en tirer pour l'interprétation du génie et de l'art de Racine ?
Zoom

Voici donc trois jugements autonomes, mais concordants, qui sont d'accord pour déclarer que le théâtre de Racine n'est pas du théâtre. Racine est-il fait pour la représentation ou pour la lecture? C'est donc le problème même du théâtre qui se pose : rapports de la représentation et de l'action, valeur du texte, décor, illusion dramatique. Or si l'on cherche à définir les conditions auxquelles doit satisfaire le théâtre, c'est traditionnellement à Racine qu'on fait appel et c'est le poète lui-même qui nous y autorise dans ses Préfaces où, loin d'invoquer Aristote, il parle des conditions de la réussite et du succès devant le public, en se plaçant au point de vue de la technique dramatique : « J'ai trouvé cette action très propre pour le théâtre... « 0n l'a même accusé de créer des rôles pour ses actrices. Et cependant, d'aucuns ont montré une obstination singulière à contester à Racine sa connaissance du drame et à décider que son théâtre était une erreur.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1216 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Racine, au dire de son fils, avait soumis sa tragédie d'Alexandre au jugement de Corneille : celui-ci dit à l'auteur qu'il avait un grand talent pour la poésie, mais qu'il n'en avait pas pour le théâtre. Sainte-Beuve, dans son zèle romantique, formule un jugement semblable : « Si Racine fut dramatique de son temps, c'est que son temps n'était qu'à cette mesure du dramatique. Est-ce vouloir le renverser que de déclarer qu'on préfère chez lui la poésie pure au drame et qu'on est tenté de le rapporter à la famille des grands génies lyriques, des chantres élégiaques et pieux dont la mission ici-bas est de célébrer l'amour, en prenant amour dans le même sens que Dante et Platon ? » (Revue de Paris, 6 déc. 1825). Enfin, un metteur en scène contemporain, G. Batty, écrit : « Les tragédies de Racine sont d'admirables poèmes dialogués, dans le sens où on l'entend en dehors du théâtre. Mais que pourrait ajouter la représentation? Tout est dans le texte. » (1928). Ces trois jugements concordants vous paraissent-ils exacts? Quel parti pouvez-vous en tirer pour l'interprétation du génie et de l'art de Racine ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit