NoCopy.net

A-t-on raison d'accuser la technique ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Lien social, lien économique et lien politiqu ... Dom Juan acte III scène 2 >>


Partager

A-t-on raison d'accuser la technique ?

Echange

Aperçu du corrigé : A-t-on raison d'accuser la technique ?



Document transmis par : jeff47806


Format: Document en format HTML protégé

A-t-on raison d'accuser la technique ?
Zoom

[Ce que je mets entre crochets ne doit pas être mis dans la dissertation au baccalauréat, j'indique seulement les exigences formelles de l'exercice afin que vous puissiez jugez par vous-même de la façon dont vous les mettez en ½uvre dans votre dissertation. Plusieurs élèves ont utilisé Heidegger, c'est bien légitime avec ce sujet, mais ici je l'ignore délibérément car je n'en ai pas parlé en cours. J'ai essayé de faire la dissertation en me limitant aux références données dans le cours.]
 
 [Introduction :]
 
 [Explication du problème :] Par technique on entendra ici l'ensemble des procédés permettant la transformation des êtres naturels en objets produits par l'homme. Nous aurions raison d'accuser la technique si celle-ci était par essence coupable. Mais, coupable de quoi ? De quel crime ? De quel délit ? C'est le problème auquel la question nous invite à réfléchir.
 
 [Méthode de résolution du problème :] Moralement, une pratique peut être bonne, mauvaise ou indifférente (ni bonne, ni mauvaise), il s'agit donc de classer la technique dans une de ces catégories, mais pour pouvoir le faire, il faut un critère. On retiendra ici le critère moral : la technique rend-elle l'homme meilleur, pire ou ni meilleur ni pire du point de vue moral ?
 
 [Première partie :]
 
 D'abord, il faut disculper la technique de toutes les accusations qui ne relèveraient pas de l'essentiel mais seulement de l'accidentel. Par exemple, telle technique médicale est bonne car elle sauve des vies, telle autre technique particulière est mauvaise car elle pollue. Ces jugements peuvent être vrais, mais ils ne suffisent ni à accuser, ni à disculper la technique. En effet, ce n'est pas par essence que la technique est bénéfique à la santé ou polluante mais seulement par accident. Or, nous n'avons pas à juger ici de telle ou telle technique particulière, mais de la technique dans son ensemble, c'est-à-dire de l'ensemble des procédés par lequel l'homme transforme le monde. La liste des exemples particuliers ne nous serait donc d'aucun secours, elle nous empêcherait plutôt de réfléchir au niveau de radicalité auquel la question nous convoque.
 
 [Deuxième partie :]
 
 [Enoncé de l'hypothèse à examiner :] Concentrons-nous donc sur l'essence de la technique. De quoi pourrait-elle être accusable sinon d'avoir transformé la nature ? Elle serait par là l'instrument d'une faute morale commise par l'homme : celui-ci deviendrait pire parce qu'il aurait attenté à la perfection de la nature. Par la technique, l'homme aurait commis une transgression en abîmant ou en défigurant la nature.
 
 [Examen de l'hypothèse :] Cette hypothèse présuppose que la nature - telle qu'elle est à l'origine - est belle et est bien faite. Elle présuppose aussi que toute modification de la nature serait une transgression dont l'homme serait coupable. D'où vient cette idée ?
 
 Elle est très ancienne, on la trouve déjà chez les peuples qualifiés (entre autres) par Hegel de « primitifs «. Ces peuples n'ont pour ainsi dire pas d'histoire, ils vivaient encore au dix-neuvième siècle comme ils vivaient déjà à l'âge de pierre. Autant dire que chaque génération reproduisait à l'identique la manière de vivre de la génération précédente. Chez les « primitifs « toute innovation est donc ressentie comme une transgression, on ne pourrait expliquer autrement une telle stagnation. Comment comprendre cette mentalité ?
 
 Cassirer, dans son Essai sur l'homme propose une explication. Ces peuples dits « primitifs « vivaient en général dans des conditions très difficiles (par exemple près du pôle nord ou encore dans le désert australien). Dans ces conditions, la moindre variation dans la manière de vivre peut être réellement dangereuse et c'est sans doute à leurs dépends que ces peuples l'ont appris. D'où l'idée qu'il ne faut surtout pas menacer l'équilibre difficile et précaire permettant de survivre en harmonie avec la nature.
 
 Si on généralise l'idée de Cassirer, on peut en tirer la leçon suivante : dans toutes les sociétés il y a des forces conservatrices qui craignent l'innovation en tant que telle. Le mobile de ces forces est la crainte : moins on est sûr de soi et plus on craint la nouveauté. Au contraire, plus une société aura confiance en elle-même et moins elle craindra l'expérimentation et l'innovation technique. L'idée que la nature (ou que les dieux) nous puniraient de notre volonté de transformer le monde est ainsi, bien vraisemblablement, une manifestation de crainte. La question est de savoir si cette crainte est fondée.
 
 Pour le moment, force est de constater que la crainte est mauvaise conseillère : l'espérance de vie, le confort n'ont jamais été aussi élevés qu'aujourd'hui (dans les pays techniquement avancés) et il est évident que ces avantages sont dus au progrès technique. Ainsi, l'idée que la nature (ou que les dieux) nous puniraient parce que nous voulons transformer l'ordre originel est tout simplement une idée fausse et démentie par l'histoire.
 
 De plus, cette supposition serait en quelque sorte insultante vis-...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "A-t-on raison d'accuser la technique ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

A-t-on raison d'accuser la technique ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit