NoCopy.net

Est-il raisonnable de croire en dieu?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La science peut-elle trancher des questions ... Dans quel mesure le temps nous appartient-il ... >>


Partager

Est-il raisonnable de croire en dieu?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Est-il raisonnable de croire en dieu?



Publié le : 11/3/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	Est-il raisonnable de croire en dieu?
Zoom

Analyse des notions du sujet :

 

  • « raisonnable « peut s'interpréter de deux manières : premièrement, est raisonnable le choix qui paraît à un moment donné être le plus opportun, ou apporter le plus de bénéfices. C'est le sens courant du mot. Deuxièmement, « raisonnable « se rapporte à « raison « : est raisonnable ce qui résulte d'un calcul de la raison, et non par exemple d'un caprice de la sensibilité.

  • La croyance est une acceptation sans preuve, du moins, sans preuve complète. Elle se meut donc dans le probable, et repose parfois sur une illusion. Ainsi, une part de doute demeure toujours dans la croyance, ce qui est un moyen de la différencier de la foi, qui est une croyance absolument ferme.

  • Enfin, « Dieu « peut être le dieu des religions ou celui des philosophes

Problématisation

Croyance et raison semble s'exclurent mutuellement : comment en effet la raison qui veut rester honnête peut-elle accepter une proposition (par exemple : « Dieu existe «) alors qu'un doute demeure ? Aussi nous posons nous dans un premier temps la question suivante, qui englobe celle de notre sujet :

  1. Est-il raisonnable de croire (en quoi que ce soit ?)

Si notre enquête montre que non, alors, a fortiori, il sera déraisonnable de croire en Dieu. Si, en revanche, il est raisonnable de croire, alors, nous serons amenés à nous poser une seconde question :

  1. En quel Dieu est-il raisonnable de croire ?

 



  IV. J'entends par attribut ce que la raison conçoit dans la substance comme constituant son essence. V. J'entends par mode les affections de la substance, ou ce qui est dans autre chose et est conçu par cette même chose. VI. J'entends par Dieu un être absolument infini, c'est-à-dire une substance constituée par une infinité d'attributs dont chacun exprime une essence éternelle et infinie. Explication : Je dis absolument infini, et non pas infini en son genre ; car toute chose qui est infinie seulement en son genre, on en peut nier une infinité d'attributs ; mais, quant à l'être absolument infini, tout ce qui exprime une essence et n'enveloppe aucune négation, appartient a son essence. »   Dieu est, chez Spinoza, défini, et non pas déduit. Il ne s'agit pas non plus d'un pétition de principe (c'est-à-dire, son existence, qu'on cherche à démontrer, n'est pas simplement posée sans justification). Il s'agit plutôt d'une définition au sens mathématique du terme : sous le terme « Dieu », Spinoza place ce qui suit un certain ensemble de propriétés (voir ci-dessus l'extrait).


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Est-il raisonnable de croire en dieu?	Corrigé de 7495 mots (soit 11 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Est-il raisonnable de croire en dieu? " a obtenu la note de : aucune note

Est-il raisonnable de croire en dieu?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit