NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La volonté n'est-elle rien de plus que la for ... Peut-on parler d'une vérité morale dans le mê ... >>


Partager

Un raisonneur a beau me prouver que je ne suis pas libre, le sentiment intérieur, plus fort que tous ses arguments, le dément sans cesse. Rousseau

Philosophie

Aperçu du corrigé : Un raisonneur a beau me prouver que je ne suis pas libre, le sentiment intérieur, plus fort que tous ses arguments, le dément sans cesse. Rousseau



Publié le : 29/8/2004 -Format: Document en format HTML protégé

Un raisonneur a beau me prouver que je ne suis pas libre, le sentiment intérieur, plus fort que tous ses arguments, le dément sans cesse. Rousseau
Zoom

DESCARTES a alléguée pour prouver l'indépendance de nos actions libres par un sentiment vif interne n'a point de force : nous ne pouvons pas sentir proprement notre indépendance et nous ne nous apercevons pas toujours des causes souvent imperceptibles, dont notre résolution dépend. « B. - Il s'agirait d'ailleurs de préciser quel est le contenu de cette expérience intime. La liberté a été interprétée en des sens très divers : en quel sens est-elle objet d'expérience? - 1° Si on l'entend comme une liberté d'indifférence, ainsi que BOSSUET l'a exposé dans un exemple célèbre, il est trop clair que « l'évidence du sentiment « qu'il invoque est illusoire : nous ignorons comment la volonté agit sur notre corps et quel est le détail des innervations et des contractions musculaires qui nous font mouvoir notre main plutôt à droite qu'à gauche. - 2° Si, même en un sens plus large, nous identifions liberté et indétermination, celle-ci n'étant, comme le remarque LACHELIER, « rien d'actuel «, la liberté devient quelque chose de négatif; c'est « un pur néant aux yeux de la conscience «; elle ne saurait donc faire l'objet d'une expérience quelconque. - 3° Si enfin elle est « une faculté positive de nous déterminer à l'un ou à l'autre des deux contraires «, il est nécessaire de préciser à quel moment nous aurions conscience d'un tel pouvoir. Serait-ce avant la décision? On pourra toujours objecter que « la conscience n'est pas prophétique « et qu'il nous est impossible de prévoir à l'avance si quelque disposition, motif ou cause extérieure ne viendra pas nous déterminer. Serait-ce après la décision?




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1302 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Un raisonneur a beau me prouver que je ne suis pas libre, le sentiment intérieur, plus fort que tous ses arguments, le dément sans cesse. Rousseau " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit