NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Extrait d'un discours prononcé le 24 janvier ... Y-a t-il une nature féminine ? >>


Partager

Rapport du Général Ludendorff, devant l'État-major de l'armée allemande (1er octobre 1918), tiré du Journal du colonel von Thaer

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : Rapport du Général Ludendorff, devant l'État-major de l'armée allemande (1er octobre 1918), tiré du Journal du colonel von Thaer



Publié le : 3/2/2011 -Format: Document en format HTML protégé

Rapport du Général Ludendorff, devant l'État-major de l'armée allemande (1er octobre 1918), tiré du Journal du colonel von Thaer
Zoom

« Terrible et effroyable ! C'est cela, en effet ! Lorsque nous fûmes réunis, Ludendorff vint au milieu de nous, le visage ravagé par la plus profonde douleur, pâle mais la tête haute. Vraiment une belle tête de héros germanique ! Je songeai aussitôt à Siegfried, mortellement blessé dans le dos par le javelot du traître Hagen. Il nous dit à peu près ce qui suit : qu'il était tenu de nous faire savoir que notre situation militaire était devenue terriblement sérieuse. A tout instant notre front Ouest pouvait être rompu. Au cours des dernières journées, il avait fait savoir à Sa Majesté que le Haut commandement et l'armée allemande étaient à bout ; que la guerre ne pouvait plus être gagnée, et que c'est plutôt l'effondrement final qui pouvait survenir à tout moment. C'est pourquoi le Haut commandement a demandé à Sa Majesté et au Chancelier de solliciter un armistice auprès du Président Wilson en vue d'un retour à la paix sur la base des Quatorze points. Il affirma encore qu'il n'avait jamais hésité à exiger de la troupe les plus grands efforts. Mais qu'ayant clairement reconnu que la poursuite de la guerre était inutile, il était maintenant d'avis qu'il fallait y mettre fin le plus rapidement possible, pour ne pas continuer à exposer les plus braves qui sont encore fidèles et capables de combattre. Comme le Chancelier Comte Hertling a démissionné, nous n'avons pour l'instant plus de Chancelier. Qui ça sera, la question reste ouverte. Mais j'ai prié Sa Majesté de porter au gouvernement les milieux auxquels nous sommes redevables pour l'essentiel de la situation dans laquelle nous nous trouvons aujourd'hui. Nous allons donc voir ces Messieurs entrer dans les ministères. Ce sont eux qui concluront la paix qui maintenant doit être signée. Ils devront manger la soupe qu'ils nous ont mijotée. «
 
 Rapport du Général Ludendorff, devant l'État-major de l'armée allemande (1er octobre 1918), tiré du Journal du colonel von Thaer (p. 234).


A partir de ce texte vous pouvez, au choix :

— rédiger un commentaire composé à votre initiative ;

— faire un commentaire organisé en répondant aux questions suivantes :

1° Quel est le point de la situation militaire sur le « front Ouest « dont parle Ludendorff ?

2° En quoi consisterait, aux yeux de l'État-Major allemand, « l'effondrement final qui peut survenir à tout moment « ?

3° En quoi une paix sur la base des Quatorze points du Président Wilson peut-elle paraître acceptable à l'Allemagne ?



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2513 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Rapport du Général Ludendorff, devant l'État-major de l'armée allemande (1er octobre 1918), tiré du Journal du colonel von Thaer" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit