NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le Romantisme par Albert Béguin Le mot " ... Le déclin du romantisme par Denis Saurat Pr ... >>


Partager

Le réalisme par Gaétan Picon Entre 1850 et 1890 la littérature occidentale est dominée par un mouvement auquel on donne le nom de réalisme : le Naturalisme en est la pointe extrême et la manifestation la plus tardive.

Culture générale

Aperçu du corrigé : Le réalisme par Gaétan Picon Entre 1850 et 1890 la littérature occidentale est dominée par un mouvement auquel on donne le nom de réalisme : le Naturalisme en est la pointe extrême et la manifestation la plus tardive.



Publié le : 5/4/2015 -Format: Document en format HTML protégé

Le réalisme

par Gaétan Picon

Entre 1850 et 1890 la littérature occidentale est dominée par un mouvement
auquel on donne le nom de réalisme : le Naturalisme en est la pointe
extrême et la manifestation la plus tardive.
Zoom

Le réalisme

par Gaétan Picon

Entre 1850 et 1890 la littérature occidentale est dominée par un mouvement
auquel on donne le nom de réalisme : le Naturalisme en est la pointe
extrême et la manifestation la plus tardive. Bien des oeuvres échappent,
sans doute, à cette orientation collective, certainement moins tyrannique
que ne le fut l'impulsion romantique. En pleine période réaliste, en France,
Baudelaire annonce le Symbolisme et Barbey d'Aurevilly prolonge le
romantisme ; Newman et Ruskin, en Angleterre, mettent l'accent sur les
valeurs irrationnelles ; et le génie allemand se reconnaît bien plus dans
l'oeuvre de Wagner et de Nietzsche que dans les romans de Gustav Freytag.
Mais il demeure vrai que la réaction antiromantique qui, un peu partout,
s'esquisse vers 1850 confère une unité relative à la littérature de ce temps.
La France se libère du romantisme assez tardivement, mais c'est elle qui
pousse le réalisme jusqu'à ses dernières conséquences et qui, des
déclarations de Champfleury à celles de Flaubert, des manifestes de Zola (le
Roman expérimental) aux préfaces de Germinie Lacerteux et de Pierre et Jean,
en affirme le plus nettement la théorie. L'époque littéraire qui, dans l'ordre
de la création romanesque, va de l'oeuvre de Flaubert, des Goncourt, de
Zola, de Daudet, de Maupassant à celle de Huysmans, de Mirbeau, de
Vallès ; qui, dans l'ordre de la critique, comprend l'oeuvre du Sainte-Beuve
d'après 1849 de Taine, de Renan ; qui assiste à la poésie de Leconte de Lisle,
du Gautier d'Emaux et Camées, des Parnassiens ainsi qu'à la formation du
théâtre bourgeois, mérite bien d'être appelée réaliste. En Angleterre, au
même moment, domine la pensée scientifique, utilitariste et évolutionniste
(celle de Stuart Mill, de Darwin, de Spencer, de Huxley) ; les illusions
byroniennes et le romanesque historique de Walter Scott cèdent la place à la
lucidité désabusée de Thackeray, au souci documentaire de Trollope, de
Reade, de Wilkie Collins, aux préoccupations humaines de George Eliot ; la
poésie réfléchie, philosophique de Browning succède au pur lyrisme de
Shelley et de Keats. En Allemagne, les fresques sociales de Freytag et de
Fontane remplacent le Märchen symbolique ; l'enquête historique de
Treitschke et de Mommsen succède aux grandes synthèses métaphysiques,
et les problèmes de la société moderne supplantent la " fleur bleue "
d'Ofterdingen : sous l'influence de Strindberg, d'Ibsen et du " théâtre libre "
d'Antoine, la scène allemande connaît une importante floraison naturaliste
que dominent les pièces de Hauptmann. En Russie, 1852 marque un
tournant, l'avènement d'un âge de la prose et du roman succédant à l'âge de

la poésie : c'est l'année où paraissent les Récits d'un Chasseur
de
Tourgueniev et Enfance de Tolstoï. Et, dans l'Europe tout entière, de la
Pologne à l'Italie, de la Scandinavie à l'Espagne, foisonnent un roman et un
théâtre d'observation contemporaine ou de reconstitution d'un passé récent.
Saisissant est le contraste d'une telle époque avec l'époque romantique. Le
romantisme avait été le moment de la poésie : le réalisme est celui de la
prose - du roman. " L'esprit s'est détourné de la poésie ", note Gautier en
1867. Sans doute y a-t-il une poésie réaliste : mais les poètes de l'heure
soumettent tous la poésie à autre chos...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2578 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le réalisme par Gaétan Picon Entre 1850 et 1890 la littérature occidentale est dominée par un mouvement auquel on donne le nom de réalisme : le Naturalisme en est la pointe extrême et la manifestation la plus tardive." a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit