LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La sympathie permet-elle de connaître autrui ... On ne se souvient pas des choses, on ne se so ... >>


Partager

Le réel se réduit-il à ce que l'on perçoit ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le réel se réduit-il à ce que l'on perçoit ?



Publié le : 12/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La perception est le moyen dont je dispose, en tant que sujet de la connaissance pour accéder à la réalité: c'est-à-dire à ce qui n'est pas moi. Mais cette perception m'informe-t-elle complètement ? La démarche scientifique a depuis longtemps montré que la réalité ne se réduisait pas à ce que nous pouvons en percevoir immédiatement; au contraire, la connaissance objective exige le plus souvent que l'on dépasse les données de la perception. Mais ce qui est découvert au terme de l'investigation scientifique est-il en fin de compte l'objet d'une perception ? Ou alors y a-t-il dans la réalité des domaines définitivement inaccessibles à la perception, réservés par exemple à l'intelligence ? L'étude des sciences contemporaines (en particulier la physique) pourra être d'un grand secours pour répondre à cette question.



Percevoir suppose donc un sujet qui perçoit, c'est-à-dire qui organise selon certaines règles la diversité des données sensibles. Donc la perception est essentiellement et structurellement déformation de la réalité. Elle est la réalité vue du point de vue du sujet, c'est-à-dire toujours d'un "je" qui unifie les diverses données qui affectent le corps. La perception ne peut donc donner que des connaissances subjectives. Est-ce à dire pour autant que cette connaissance ne saurait jamais atteindre aucune vérité ?

LA PERCEPTION N'EST SUSCEPTIBLE D'AUCUNE CONNAISSANCE INTUITIVE.

C'est au courant phénoménologique que l'on doit les analyses les plus convaincantes sur le fait qu'aucune évidence ne saurait procéder de la perception sensible.En effet, percevoir quelque chose c'est toujours en saisir un aspect, un profil. Ainsi je perçois bien un aspect de ce tapis laineux et rouge, nous dit Sartre, mais je n'en perçois jamais qu'une face, même si ma conscience peut prolonger imaginairement l'envers du tapis ou sa prolongation sous le fauteuil. Bref, il n'y a aucune possibilité de remplir complètement la conscience perceptive.


  • I) Le réel se réduit à ce que l'on perçoit.

a) Les perceptions forment le tout de notre connaissance.
b) Il n'y a pas d'au-delà du réel.
c) Ce que je perçois est ce qui est.

  • II) Le réel ne se réduit pas à ce que l'on perçoit.

a) La pensée corrige les erreurs de la perception.
b) La vision n'est pas une connaissance.
c) L'entendement fournit des connaissances assurées.

.../...



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1324 mots (soit 2 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Le réel se réduit-il à ce que l'on perçoit ?" a obtenu la note de :

5.4 / 10

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit