Le refus du travail a-t-il un sens ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Est-ce par son travail que l'homme prend cons ... En vue de quoi travaille-t-on ? >>


Partager

Le refus du travail a-t-il un sens ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le refus du travail a-t-il un sens ?



Publié le : 29/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Le refus du travail a-t-il un sens ?
Zoom

Effectivement, ainsi, cette position n'a aucun sens. Si le refus est une manière de se libérer de l'aliénation provoquée par le travail, peut-on considérer que la liberté est dans un refus ? Pourquoi lier refus de travailler et possibilité d'une absurdité ? Refuser de travailler est-il impossible, vain ? Cela présuppose-t-il que le travail a nécessairement un sens ? Il donne du sens, en tant qu'inscription dans une société et une histoire. Références utiles : Kant, Réflexions sur l'éducation ; Marx, Le Capital ; Arendt, Condition de l'homme moderne. Analyse et problème   * Le travail est une activité humaine exigeant un effort, qui a pour but la modification des éléments naturels, la création ou la production de nouvelles choses ou de nouvelles idées. Ainsi, le travail n'est pas immédiatement lié à la notion d'argent. De plus, peut être considéré comme travail toute activité intellectuelle ou artistique.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Le refus du travail a-t-il un sens ? Corrigé de 2203 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le refus du travail a-t-il un sens ?" a obtenu la note de :

8 / 10

Le refus du travail a-t-il un sens ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit