Regret, remords, repentir

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le snobisme est-il la marque d'une classe ou ... Orgueil et morale >>


Partager

Regret, remords, repentir

Philosophie

Aperçu du corrigé : Regret, remords, repentir



Publié le : 17/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Regret, remords, repentir
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Regret, remords, repentir




Le remords. - Le remords, au contraire, est un sentiment de culpabilité, et il ne considère pas comme le regret les conséquences malheureuses de l'acte, sa valeur technique, mais sa valeur morale. Notre empoisonneur endurci, qu'il ait à se féliciter de son succès ou à regretter son échec, a beau se croire protégé contre toutes les attaques de la moralité, parfois, lorsque sa haine un peu détendue découvrira les points faibles de sa cuirasse, il ressentira, plus ou moins fort, suivant, que sa conscience est plus ou moins émoussée, les brusques assauts du remords. On ne peut guère les figurer par de meilleures images que celle que suggère l'étymologie. C'est un animal qui, profitant des inattentions, vient mordre et remordre; ou une douleur dont on ressent de temps en temps les élancements brusques et courts. Alors sa haine se réveille violente et essaie d'étouffer l'ennemi. Mais si elle diminue et que la force du remords augmente, se renouvelle la scène que symbolise la tragédie grecque : ces Erinnyes vengeresses qui harcèlent de ville en ville le malheureux ORESTE, meurtrier de sa mère... jusqu'à le rendre fou. Le remords est donc facile à distinguer du repentir, car il n'est pas accepté par sa victime qui essaie de s'en distraire, de le fuir, de l'étouffer. Il reste comme extérieur et manifeste une étrange dualité de la conscience et de la volonté : la conscience accusatrice oppose ses assauts aux résistances de la volonté à la fois juge, avocat et coupable.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Regret, remords, repentir Corrigé de 2167 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Regret, remords, repentir" a obtenu la note de : aucune note

Regret, remords, repentir

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit