La religion n'est-elle qu'une consolation infantilisante ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les hommes existent-ils comme existent les c ... Les hommes sont-ils violents par nature ou à ... >>


Partager

La religion n'est-elle qu'une consolation infantilisante ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La religion n'est-elle qu'une consolation infantilisante ?



Publié le : 12/8/2009 -Format: Document en format HTML protégé

	La religion n'est-elle qu'une consolation infantilisante	?
Zoom

La religion est l’ensemble des discours, des représentations et des pratiques émanant d’une révélation donnée qui a pour fonction de relier l’ici bas et l’au-delà, le visible et l’invisible. Une consolation est l’opération par laquelle on compense la perte d’un objet par un autre approximativement équivalent : par exemple, la perte de la peluche est compensée par un tour de manège pour l’enfant malheureux. Si ce qui est infantile Est-ce est propre à l’enfance, ce qui est infantilisant Est-ce qui fait revenir l’adulte à l’enfance qu’il a quittée ( c’est la raison pour laquelle cet adjectif est péjoratif).

Si l’on fait crédit au discours religieux lui-même, loin de se réduire à une consolation infantilisante, la religion nous propose un prisme herméneutique qui nous permet de rendre compte de notre existence et de nous rendre responsables de nos choix. Toutefois la religion n’est un discours qui donne sens à l’existence que si l’on se situe déjà à l’intérieur de la croyance. Or dans la mesure où la croyance est une adhésion subjective, on peut s’interroger sur les raisons qui conduisent à conduire un individu à ce type de discours  nous pouvons alors soupçonner la religion de s’édifier sur les déficiences du sujet humain qu’elle aurait pour mission de compenser.

Dans la mesure où l’homme est dans l’univers abandonné à son état de détresse existentielle et à une mort assurée, la religion peut être comprise comme une pratique destinée à rendre supportable la réalité en revenant à une situation enfantine d’irresponsabilité face à sa vie. En ce sens, la religion ne serait qu’une consolation infantilisante dont il faudrait s’arracher pour devenir enfin des hommes responsables de leur vie. Toutefois il importe de remarquer que faire débuter la psychogénèse de la religion à partir d’un état de détresse amène nécessairement à la penser sous un mode régressif et péjoratif. Or il faut peut-être revenir à la foi elle-même comme essence de la religion pour la comprendre à partir d’elle-même et en elle-même plutôt que de succomber aux facilités de la réduction : la foi véritable se passe du désir de consolation comme du désir de récompense

 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	La religion n'est-elle qu'une consolation infantilisante	? Corrigé de 3577 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " La religion n'est-elle qu'une consolation infantilisante ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

La religion n'est-elle qu'une consolation infantilisante ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit