NoCopy.net

La rencontre entre Meursault et Marie, L'Etranger de CAMUS

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Racine : Pyrrhus, scène 7 de l'acte III Ionesco, Rhinocéros III Le monologue final >>


Partager

La rencontre entre Meursault et Marie, L'Etranger de CAMUS

Echange

Aperçu du corrigé : La rencontre entre Meursault et Marie, L'Etranger de CAMUS



Document transmis par : Alice17173


Publié le : 15/9/2006 -Format: Document en format HTML protégé

La rencontre entre Meursault et Marie, L'Etranger de CAMUS
Zoom

En me réveillant, j'ai compris pourquoi mon patron avait l'air mécontent quand je lui ai demandé mes deux jours de congé : c'est aujourd'hui samedi. Je l'avais pour ainsi dire oublié, mais en me levant, cette idée m'est venue. Mon patron, tout naturellement, a pensé que j'aurais ainsi quatre jours de vacances avec mon dimanche et cela ne pouvait pas lui faire plaisir. Mais d'une part, ce n'est pas de ma faute si on a enterré maman hier au lieu d'aujourd'hui et d'autre part, j'aurais eu mon samedi et mon dimanche de toute façon. Bien entendu, cela ne m'empêche pas de comprendre tout de même mon patron.
 [J'ai eu de la peine à me lever parce que j'étais fatigué de ma journée d'hier. Pendant que je me rasais, je me suis demandé ce que j'allais faire et j'ai décidé d'aller me baigner. J'ai pris le tram pour aller à l'établissement de bains du port. Là, j'ai plongé dans la passe. Il y avait beaucoup de jeunes gens. J'ai retrouvé dans l'eau Marie Cardona, une ancienne dactylo de mon bureau dont j'avais eu envie à l'époque. Elle aussi, je crois. Mais elle est partie peu après et nous n'avons pas eu le temps. Je l'ai aidée à monter sur une bouée, dans ce mouvement, j'ai effleuré ses seins. J'étais encore dans l'eau quand elle était déjà à plat ventre sur la bouée. Elle s'est retournée vers moi. Elle avait les cheveux dans les yeux et elle riait. Je me suis hissé à côté d'elle sur la bouée. Il faisait bon et, comme en plaisantant, j'ai laissé aller ma tête en arrière et je l'ai posée sur son ventre. Elle n'a rien dit et je suis resté ainsi. J'avais tout le ciel dans les yeux et il était bleu et doré. Sous ma nuque, je sentais le ventre de Marie battre doucement. Nous sommes restés longtemps sur la bouée, à moitié endormis. Quand le soleil est devenu trop fort, elle a plongé et je l'ai suivie. Je l'ai rattrapée, j'ai passé ma main autour de sa taille et nous avons nagé ensemble. Elle riait toujours. Sur le quai, pendant que nous nous séchions, elle m'a dit : «Je suis plus brune que vous.« Je lui ai demandé si elle voulait venir au cinéma, le soir. Elle a encore ri et m'a dit qu'elle avait envie de voir un film avec Fernandel. Quand nous nous sommes rhabillés, elle a eu l'air très surprise de me voir avec une cravate noire et elle m'a demandé si j'étais en deuil. Je lui ai dit que maman était morte. Comme elle voulait savoir depuis quand, j'ai répondu : «Depuis hier.« Elle a eu un petit recul, mais n'a fait aucune remarque. J'ai eu envie de lui dire que ce n'était pas de ma faute, mais je me suis arrêté parce que j'ai pensé que je l'avais déjà dit à mon patron. Cela ne signifiait rien. De toute façon, on est toujours un peu fautif.
 Le soir, Marie avait tout oublié. Le film était drôle par moments et puis vraiment trop bête. Elle avait sa jambe contre la mienne. Je lui caressais les seins. Vers la fin de la séance, je l'ai embrassée, mais mal. En sortant, elle est venue chez moi.
 Quand je me suis réveillé, Marie était partie. Elle m'avait expliqué qu'elle devait aller chez sa tante. J'ai pensé que c'était dimanche et cela m'a ennuyé : Je n'aime pas le dimanche. Alors, je me suis retourné dans mon lit, j'ai cherché dans le traversin l'odeur de sel que les cheveux de Marie y avaient laissée et j'ai dormi jusqu'à dix heures. J'ai fumé ensuite des ciga¬rettes, toujours couché, jusqu'à midi. Je ne voulais pas déjeuner chez Céleste comme d'habitude parce que, certainement, ils m'auraient posé des questions et je n'aime pas cela. Je me suis fait cuire des œufs et je les ai mangés à même le plat, sans pain parce que je n'en avais plus et que je ne voulais pas descendre pour en acheter.
 Après le déjeuner, je me suis ennuyé un peu et j'ai erré dans l'appartement. Il était commode quand maman était là. Maintenant il est trop grand pour moi et j'ai dû transporter dans ma chambre la table de la salle à manger. Je ne vis plus que dans cette pièce, entre les chaises de paille un peu creusées, l'armoire dont la glace est jaunie, la table de toilette et le lit de cuivre. Le reste est à l'abandon.] Un peu plus tard, pour faire quelque chose, j'ai pris un vieux journal et je l'ai lu. J'y ai découpé une réclame des sels Kruschen et je l'ai collée dans un vieux cahier où je mets les choses qui m'amusent dans les journaux. Je me suis aussi lavé les mains et, pour finir, je me suis mis au balcon.



Problématique : quelle est l'originalité de Camus dans sa façon de traiter la rencontre amoureuse de Meursault et Marie ?
 
 Parcours de lecture proposé :
 1. Un récit qui se limite aux actions
 2. Un héros peu glorieux
 3. Un bonheur exclusivement physique
 
 Un récit qui se limite aux actions
 
 1. Pas de description des amants alors que dans ce type de texte la part est grande de la description au moins d’un des personnages. La description de Marie se limite à une ligne l 15 en mode de focalisation interne. On la saisit plus dans une attitude qu’on ne peut s’en faire une idée précise. On garde d’elle l’image d’une jeune femme riante, bronzée (« je suis plus brune que vous « l 21) peut être aux cheveux longs puisqu’ils lui reviennent dans la figure.
 2. Très peu de paroles rapportées. Une certaine platitude se dégage de là, rien n’est mis en relief. Les rares paroles au style direct sont brèves. L’une est insignifiante « je suis plus brune que vous « l 21 l’autre plus importante l 25 « depuis hier « marque une cassure car elle souligne le caractère particulier de cette rencontre amoureuse qui se fait le lendemain d’un enterrement.
 3. la rencontre est encadrée par des actions banales, de la vie de tous les jours : se lever, se raser, dormir, fumer, se faire cuire des œufs. C’est l’aspect réaliste de l’écriture de Camus
 4. cela est doublé d’un excès de précision pour tous les détails insignifiants, sans importance pour l’action. j’ai pris le tram, l9, j’ai mangé les œufs à même le plat, sans pain
 5. les actions en lien avec la rencontre amoureuse ( l 13 à 32) sont nombreuses
 a. la rencontre l 11 : originalité c’est une deuxième rencontre la première n’ayant pas abouti
 b. la bouée l 13 à 19 : les approches et le bain l 19,20 constituent une sorte de parade amoureuse où alternent les actions de l’un et de l’autre. C’est par les actions que se dit l’attirance
 c. le rhabillage l20 28 changement de tonalité : vocabulaire de la mort ( cravate noire, deuil, morte, recul, faute, fautif ).. Le charme semble rompu. Mise en évidence de l’incongruité sociale du comportement de M voir la partie sur le héros
 d. la séance de cinéma l29 30 vidée de tout romantisme : suite de phrases courtes sans liens : parataxe Rien sur ce qu’il éprouve, sur son émotion ou la sienne
 e. chez lui : ellipse l 31 32 rien n’est dit de leur nuit. Plutôt que pudeur d’auteur on peut voir que l’accent est mis non sur la présence de la femme chez lui mais sur son absence alors même qu’ils commencent leur relation. Cela présage de la suite puisqu’ils seront vite séparés
 f. le lendemain retour à une banalité et solitude exacerbées comme le montre l 34 le fait qu’il recherche l’odeur de Marie sur le traversin ; la narration ne dit rien des sentiments et se limite aux actions qu’elle enchaîne sans ménager de lien entre elles. Cette écriture parataxique ainsi que l’emploi du passé composé à la place du couple imparfait/passé simple soulignent combien la vie de Meursault est vide de sens et de relief. La rencontre amoureuse se clôt le lendemain sur un retour à la pensée de la mère l 41 comme si le personnage n’avançait guère.
 
 Un héros ...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "La rencontre entre Meursault et Marie, L'Etranger de CAMUS" a obtenu la note de : aucune note

La rencontre entre Meursault et Marie, L'Etranger de CAMUS

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit