Respecter autrui, est-ce s'interdire de le juger ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le don peut-il être gratuit ? Y a-t-il des plaisirs contre nature ? >>


Partager

Respecter autrui, est-ce s'interdire de le juger ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Respecter autrui, est-ce s'interdire de le juger ?



Publié le : 10/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé - Ecoutez ce PODCAST:Ecoutez ce PODCAST

Analyse.

·         Le sujet qui nous est présenté ici nous met face à plusieurs notion importantes en philosophique : autrui, le respect, le jugement. Il nous faudra donc, dans un premier temps, apporter une définition de ceux-ci :

o   Autrui. Pour définir autrui de façon sommaire, nous devons admettre en l’autre une tension, entre son identité avec nous et son altérité. On ne peut définir en effet autrui comme étant soi-même absolument, sans quoi il n’a plus lieu d’être : c’est moi. On ne peut non plus y voir un autre absolument différent, au risque de l’exclure.

o   Le respect. C’est avant tout une pise en considération. Lorsque l’on respecte autrui, on prend en considération ses actes et ses paroles. Par le respect, il faut aussi entendre une reconnaissance de valeur à l’autre, qui modifie notre conduite vis-à-vis de lui.

o   Juger. Lorsque l’on juge, on estime. Juger, c’est trancher, donner une valeur, dire si ce que l’on juge est bon ou mauvais. Juger une personne consiste à se faire une opinion sur elle. Par le jugement, nous portons donc une considération sur les personnes, sur ce qu’elles sont, ou sur ce que nous supposons qu’elles soient.

·         Nous voyons de suite le problème engendré par notre question. Lorsque l’on respecte quelqu’un c’est qu’o l’en juge digne. Comment, alors, pourrions-nous respecter quelqu’un sans le juger ?

·         De plus, nous avons un dernier terme à prendre en compte. L’interdiction. Notre question porte ne effet sur le choix conscient de se priver d’un jugement envers autrui pour pouvoir le respecter.

·         C’est à la fois dans la nature de cet interdit, et dans la signification du mot respect que nous devrons trouver les réponses à ce sujet.

 

Problématisation.

L’homme n’aime pas porter le regard sur ses semblables. Peut-être parce qu’il s’y voit, il juge très souvent sévèrement autrui, s’empêchant de lui porter, finalement, le respect qui lui est dû. Mais alors, respecter autrui, est-ce s’interdire de le juger ?



« Les êtres raisonnables sont appelés des personnes, parce que leur nature les désigne déjà comme des fins en soi, c'est à dire comme quelque chose qui ne peut pas être employé simplement comme moyen, quelque chose qui, par suite, limite d'autant toute faculté d'agir comme bon nous semble (et qui est un objet de respect). «  Kant, Fondements de la métaphysique des moeurs. ·         On voit ici que Kant voit dans l'autre une valeur, digne de respect, qui nous empêche d'agir contre notre propre bien. Si autrui limite notre faculté d'agir comme bon nous semble, c'est aussi parce que nous voyons en lui ce que nous pouvons, ou non pouvons pas, faire.   3.      Alors, si respect et jugement sont semblables, pourquoi le sentiment du respect ne vaut vraiment envers autrui, envers l'inconnu, que lorsque j'arrive à ne porter sur lui aucun jugement ?   ·         Autrui est un autre moi-même. Différent de moi, je peux m'y référer dans les actes et les paroles. Nous avons pu voir que le jugement que l'on portait sur autrui était ce qui permettait de le respecter. Alors pourquoi se demander s'il en vaut pas mieux s'interdire de juger ?




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Respecter autrui, est-ce s'interdire de le juger ? Corrigé de 4108 mots (soit 6 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Respecter autrui, est-ce s'interdire de le juger ?" a obtenu la note de : aucune note

Respecter autrui, est-ce s'interdire de le juger ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit