LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Gérard de NERVAL, Sylvie LE PLAT PAYS - Jacques BREL, Poètes d'Aujourd ... >>


Partager

Rien de plus facile que d'effrayer un spectateur. On peut littéralement l'affoler, car la plupart des gens ont dans quelque partie de leur être une peur toute prête à éclore. Il est beaucoup plus difficile de faire rire, et de faire rire de la bonne manière. Il est aisé de mettre un spectateur dans un état pire que celui qu'il avait en arrivant, il est difficile de le mettre dans un état meilleur. Les Lettres Françaises, avril 1959. Écrites par le cinéaste Ingmar Bergmann, ces lignes peuvent s'appliquer au théâtre tout autant qu'au cinéma. Vous direz à quelles réflexions elles vous conduisent.

Littérature

Aperçu du corrigé : Rien de plus facile que d'effrayer un spectateur. On peut littéralement l'affoler, car la plupart des gens ont dans quelque partie de leur être une peur toute prête à éclore. Il est beaucoup plus difficile de faire rire, et de faire rire de la bonne manière. Il est aisé de mettre un spectateur dans un état pire que celui qu'il avait en arrivant, il est difficile de le mettre dans un état meilleur. Les Lettres Françaises, avril 1959. Écrites par le cinéaste Ingmar Bergmann, ces lignes peuvent s'appliquer au théâtre tout autant qu'au cinéma. Vous direz à quelles réflexions elles vous conduisent.



document rémunéré

Document transmis par : Constance46520


Publié le : 1/2/2011 -Format: Document en format HTML protégé

Rien de plus facile que d'effrayer un spectateur. On peut littéralement l'affoler, car la plupart des gens ont dans quelque partie de leur être une peur toute prête à éclore. Il est beaucoup plus difficile de faire rire, et de faire rire de la bonne manière. Il est aisé de mettre un spectateur dans un état pire que celui qu'il avait en arrivant, il est difficile de le mettre dans un état meilleur. Les Lettres Françaises, avril 1959. Écrites par le cinéaste Ingmar Bergmann, ces lignes peuvent s'appliquer au théâtre tout autant qu'au cinéma. Vous direz à quelles réflexions elles vous conduisent.
Zoom

LA TERREUR... ET LE RIRE AU THÉATRE ET AU CINÉMA

I. — Il est bon de préciser les arguments favorables à la thèse de Bergmann : le spectateur, entraîné par un pessimisme naturel est enclin à la terreur plus qu'au rire.

  1. La condition humaine comporte une vieille crainte ancestrale devant le monde inconnu et hostile.
  2. Donc les drames sombres, les tragédies sanglantes, les films d'épouvante ou même les drames réalistes et « noirs « si nombreux sur les écrans n'ont aucun mal à susciter inquiétude et angoisse.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 457 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Rien de plus facile que d'effrayer un spectateur. On peut littéralement l'affoler, car la plupart des gens ont dans quelque partie de leur être une peur toute prête à éclore. Il est beaucoup plus difficile de faire rire, et de faire rire de la bonne manière. Il est aisé de mettre un spectateur dans un état pire que celui qu'il avait en arrivant, il est difficile de le mettre dans un état meilleur. Les Lettres Françaises, avril 1959. Écrites par le cinéaste Ingmar Bergmann, ces lignes peuvent s'appliquer au théâtre tout autant qu'au cinéma. Vous direz à quelles réflexions elles vous conduisent." a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit