LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Descartes, Méditations métaphysiques. Rousseau, Discours sur l'origine et le fondem ... >>


Partager

Rousseau, Du Contrat social, livre I : « Du droit du plus fort »

Philosophie

Aperçu du corrigé : Rousseau, Du Contrat social, livre I : « Du droit du plus fort »



document rémunéré

Document transmis par : Maxime16807


Format: Document en format HTML protégé

Rousseau, Du Contrat social, livre I : « Du droit du plus fort »
Zoom

Le plus fort n'est jamais assez fort pour être toujours le maître, s'il ne transforme sa force en droit et l'obéissance en devoir. De là le droit du plus fort ; droit pris ironiquement en apparence et réellement établi en principe. Mais ne nous expliquera-t-on jamais ce mot ? La force est une puissance physique ; je ne vois point quelle moralité peut résulter de ses effets. Céder à la force est un acte de nécessité, non de volonté ; c'est tout au plus un acte de prudence. En quel sens pourra-ce être un devoir ? [...] S'il faut obéir par force, on n'a pas besoin d'obéir par devoir, et si l'on n'est plus forcé d'obéir, on n'y est plus obligé. On voit donc que ce mot droit n'ajoute rien à la force ; il ne signifie ici rien du tout. .


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 676 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Rousseau, Du Contrat social, livre I : « Du droit du plus fort »" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit