NoCopy.net

rousseau: histoire, philosophie et genre humain

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les personnages appelés à figurer sur la scè ... Saint AUGUSTIN et le langage >>


Partager

rousseau: histoire, philosophie et genre humain

Philosophie

Aperçu du corrigé : rousseau: histoire, philosophie et genre humain



Publié le : 27/2/2008 -Format: Document en format HTML protégé

	rousseau: histoire, philosophie et genre humain
Zoom

 

La connaissance historique a souvent été considérée comme favorable. Pour beaucoup, l'étude du passé a pour avantage d'éclairer le présent et donner des armes ou des solutions pour l'avenir. Rousseau ici pourtant porte l'attention sur les désavantages de l'histoire, en tant qu'enquête sur les faits passés. Il s'emploie à dépeindre une des grandes tendances de l'histoire, qu'il juge défavorable. L'histoire ne relate selon lui que le côté négatif des choses. Il s'agit de comprendre pourquoi l'étude du passé ne se penche que sur les catastrophes. Le bonheur n'a-t-il pas d'histoire? Ou est-ce l'homme qui s'intéresse d'avantage aux méfaits qu'à la paix? Quel danger apporte la connaissance historique?

 



Un des grands vices de l'histoire est qu'elle peint beaucoup plus les hommes par leurs mauvais côtés que par les bons, comme elle n'est intéressante que par les révolutions, les catastrophes, tant qu'un peuple croît et prospère dans le calme d'un paisible gouvernement, elle n'en dit rien ; elle ne commence à en parler que quand, ne pouvant plus se suffire à lui-même, il prend part aux affaires de ses voisins ou les laisse prendre part aux siennes ; elle ne l'illustre que quand il est déjà sur son déclin ; toutes nos histoires commencent où elles devraient finir. Nous avons fort exactement celles des peuples qui se détruisent : ce qui nous manque est celle des peuples qui se multiplient, ils sont assez heureux et assez sages pour qu'elle n'ait rien à dire d'eux, et en effet nous voyons, même de nos jours, que les gouvernements qui se conduisent le mieux sont ceux dont on parle le moins. Nous ne savons donc que le mal ; à peine le bien fait-il époque. Il n'y a que les méchants de célèbres, les bons sont oubliés ou tournés en ridicule ; et voilà comment l'histoire, ainsi que la philosophie, calomnie sans cesse le genre humain. Jean-Jacques ROUSSEAU.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	rousseau: histoire, philosophie et genre humain	Corrigé de 1427 mots (soit 2 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " rousseau: histoire, philosophie et genre humain " a obtenu la note de : aucune note

rousseau: histoire, philosophie et genre humain

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit