NoCopy.net

ROUSSEAU: Les sages qui veulent parler au vulgaire leur langage au lieu du sien

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< ROUSSEAU: Contrat social et liberté Platon: Les philosophes-rois >>


Partager

ROUSSEAU: Les sages qui veulent parler au vulgaire leur langage au lieu du sien

Philosophie

Aperçu du corrigé : ROUSSEAU: Les sages qui veulent parler au vulgaire leur langage au lieu du sien



Publié le : 20/4/2009 -Format: Document en format HTML protégé

	ROUSSEAU: Les sages qui veulent parler au vulgaire leur langage au lieu du sien
Zoom

• Que signifie ici « entendu «?
• Que signifie ici « plan de gouvernement « ?
• Différence entre « persuader « et « convaincre « ?
• Que signifie « honorer les dieux de leur propre sagesse « ?
• Que signifie ici obéir « avec liberté «?
• Qu'est-ce qui « s'élève au-dessus de la portée des hommes vulgaires « ?
— Pourquoi, selon Rousseau ?
• Que signifie ici « prudence « ?
• Quelle est la fonction du dernier paragraphe ?
• De quoi s'agit-il ici de rendre compte ?
• Qu'est-ce qui est en jeu dans ce texte ?



Les sages qui veulent parler au vulgaire leur langage au lieu du sien n'en sauraient être entendus. Or, il y a mille sortes d'idées qu'il est impossible de traduire dans la langue du peuple. Les vues trop générales et les objets trop éloignés sont également hors de sa portée : chaque individu, ne goûtant d'autre plan de gouvernement que celui qui se rapporte à son intérêt particulier aperçoit difficilement les avantages qu'il doit retirer des privations continuelles qu'imposent les bonnes lois. Pour qu'un peuple naissant pût goûter les saines maximes de la politique et suivre les règles fondamentales de la raison d'État, il faudrait que l'effort pût devenir la cause; que l'esprit social, qui doit être l'ouvrage de l'institution, présidât à l'institution même, et que les hommes fussent avant les lois ce qu'ils doivent devenir par elles. Ainsi donc, le législateur ne pouvant employer ni la force ni le raisonnement, c'est une nécessité qu'il recoure à une autorité d'un autre ordre, qui puisse entraîner sans violence et persuader sans convaincre. Voilà ce qui força de tous temps les pères des nations de recourir à l'intervention du ciel et d'honorer les dieux de leur propre sagesse, afin que les peuples soumis aux lois de l'État comme à celles de la nature, et reconnaissant le même pouvoir dans la formation de l'homme et dans celle de la cité, obéissent avec liberté, et portassent docilement le joug de la félicité publique. ROUSSEAU


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	ROUSSEAU: Les sages qui veulent parler au vulgaire leur langage au lieu du sien	Corrigé de 1362 mots (soit 2 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " ROUSSEAU: Les sages qui veulent parler au vulgaire leur langage au lieu du sien " a obtenu la note de : aucune note

ROUSSEAU: Les sages qui veulent parler au vulgaire leur langage au lieu du sien

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit