NoCopy.net

Rousseau et le sujet

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Rousseau et la morale Thomas et la liberté >>


Partager

Rousseau et le sujet

Philosophie

Aperçu du corrigé : Rousseau et le sujet



Publié le : 11/1/2004 -Format: Document en format HTML protégé - Ecoutez ce PODCAST:Ecoutez ce PODCAST

	Rousseau et le sujet
Zoom

L'objet de ce texte est de mettre en évidence le rôle que joue la raison non pas dans la formation des instincts, mais dans leur détermination.  Le choix de l'être aimé est souvent présenté comme irréductible à la raison, Rousseau va contre cette certitude pour dire que la raison y joue un rôle décisif. L'enjeu y est de soutenir la thèse que l'amour, loin de venir de nos penchants, est, en vérité, ce qui contribue à les affiner, à les canaliser, au point de leur donner un objet. L'amour échappe ainsi à la critique ordinaire que l'on dresse des passions comme nous écartant de la raison. Rousseau va contre le sens commun associant l'amour à une passion soustraite à l'emprise de la raison, et discréditant l'amour à ce titre. L'amour est un élément de la raison, l'indice de la raison en nous, le prolongement rationnel de la nature qui est à l'oeuvre en chacun de nous.

 



Le penchant de l'instinct est indéterminé. Un sexe est attiré vers l'autre, voilà le mouvement de la nature. Le choix, les préférences, l'attachement personnel sont l'ouvrage des lumières*, des préjugés, de l'habitude ; il faut du temps et des connaissances pour nous rendre capables d'amour, on n'aime qu'après avoir jugé, on ne préfère qu'après avoir comparé. Ces jugements se font sans qu'on s'en aperçoive, mais ils n'en sont pas moins réels. Le véritable amour, quoi qu'on en dise, sera toujours honoré des hommes ; car, bien que ses emportements nous égarent, bien qu'il n'exclue pas du coeur qui le sent des qualités odieuses et même qu'il en produise, il en suppose pourtant toujours d'estimables sans lesquelles on serait hors d'état de le sentir. Ce choix qu'on met en opposition avec la raison nous vient d'elle : on a fait l'amour aveugle parce qu'il a de meilleurs yeux que nous, et qu'il voit des rapports que nous ne pouvons apercevoir. Pour qui n'aurait e idée de mérite ni de beauté, toute femme serait également bonne, et la première venue serait toujours la plus aimable. Loin que l'amour vienne de la nature, il est la règle et le frein de ses penchants.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Rousseau et le sujet	Corrigé de 1980 mots (soit 3 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Rousseau et le sujet " a obtenu la note de : aucune note

Rousseau et le sujet

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit