LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< KARL MARX: Le travail est l'activité vitale p ... QU'EST-CE QUE LES TECHNIQUES PEUVENT NOUS APP ... >>


Partager

ROUSSEAU: Tant que les hommes se contentèrent de leurs cabanes rustiques

Philosophie

Aperçu du corrigé : ROUSSEAU: Tant que les hommes se contentèrent de leurs cabanes rustiques



document rémunéré

Document transmis par : Ben0hammamia46481


Publié le : 1/2/2011 -Format: Document en format HTML protégé

ROUSSEAU: Tant que les hommes se contentèrent de leurs cabanes rustiques
Zoom

Le texte propose une reconstruction (théorique) de la mutation qui conduit l'homme à la civilisation et à l'organisation en société. Elle s'organise autour d'un phénomène qui conditionne les autres : la division des activités nécessaires à la satisfaction des besoins. La coupure, selon Rousseau, se situe entre un état de société primitif, dans lequel la survie est assurée par l'individu lui-même et un état où croissance des besoins et progrès des techniques exigent une collaboration entre individus.



« Tant que les hommes se contentèrent de leurs cabanes rustiques, tant qu'ils se bornèrent à coudre leurs habits de peaux avec des épines ou des arêtes, à se parer de plumes et de coquillages, à se peindre le corps de diverses couleurs, à perfectionner ou embellir leurs arcs et leurs flèches, à tailler avec des pierres tranchantes quelques canots de pêcheurs ou quelques grossiers instruments de musique ; en un mot, tant qu'ils ne s'appliquèrent qu'à des ouvrages qu'un seul pouvait faire, et qu'à des arts qui n'avaient pas besoin du concours de plusieurs mains, ils vécurent libres, sains, bons et heureux autant qu'ils pouvaient l'être par leur nature ; mais dès l'instant qu'un homme eut besoin du secours d'un autre, dès qu'on s'aperçut qu'il était utile à un seul d'avoir des provisions pour deux, l'égalité disparut, la propriété s'introduisit, le travail devint nécessaire et les vastes forêts se changèrent en des campagnes riantes qu'il fallut arroser de la sueur des hommes, et dans lesquelles on vit bientôt l'esclavage et la misère germer et croître avec les moissons.

La métallurgie et l'agriculture furent les deux arts dont l'invention produisit cette grande révolution. Pour le poète, c'est l'or et l'argent ; mais pour le philosophe, ce sont le fer et le blé qui ont civilisé les hommes et perdu le genre humain. «




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1508 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "ROUSSEAU: Tant que les hommes se contentèrent de leurs cabanes rustiques" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit