NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Quelle interprétation donnez-vous, en psycho ... L'esprit de géométrie et l'esprit de finesse ... >>


Partager

La sagesse consiste-t-elle à savoir davantage pour pouvoir davantage et conquérir la nature ; ou bien à maîtriser et à borner ses désirs afin de réduire au minimum la dépendance où nous nous trouvons par rapport aux choses ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La sagesse consiste-t-elle à savoir davantage pour pouvoir davantage et conquérir la nature ; ou bien à maîtriser et à borner ses désirs afin de réduire au minimum la dépendance où nous nous trouvons par rapport aux choses ?



Publié le : 27/2/2008 -Format: Document en format HTML protégé

	La sagesse consiste-t-elle à savoir davantage pour pouvoir davantage et conquérir la nature ; ou bien à maîtriser et à borner ses désirs afin de réduire au minimum la dépendance où nous nous trouvons par rapport aux choses ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
La sagesse consiste-t-elle à savoir davantage pour pouvoir davantage et conquérir la nature ; ou bien à maîtriser et à borner ses désirs afin de réduire au minimum la dépendance où nous nous trouvons par rapport aux choses ?




Comme source d'énergie, le primitif ne connaissait que ses muscles. Une première conquête fut la domestication des animaux, dont la force musculaire fut utilisée pour les besognes les plus pénibles. Mais le grand progrès fut la découverte et l'exploitation rationnelle des immenses forces physiques qui se perdaient sur terre ou qui restaient enfouies dans le sous-sol. On eut d'abord recours à l'énergie du vent et à celle des rivières ; ensuite à la houille et au pétrole ; de nos jours, on aménage les chutes d'eau des montagnes, utilisant les réserves naturelles constituées par les glaciers et les lacs, en créant de nouvelles par de gigantesques barrages. Comment cette substitution des forces de la nature à celles de l'homme a-t-elle été possible, sinon grâce à la science des ingénieurs, qui ont conçu des machines nouvelles, organisé l'exploitation des ressources de notre planète, en particulier équipé le pays d'un réseau de distribution du courant électrique, qui se prête à tant d'usages. Ces progrès industriels, dus en définitive à un progrès du savoir, ont permis à l'homme de décupler son rendement tout en s'imposant moins de fatigues ; le bien-être a prodigieusement augmenté, et le modeste ouvrier du XX? siècle est mieux armé qu'un chef mérovingien pour lutter contre la nature. Néanmoins, on est bien loin encore de pouvoir dire que l'homme est heureux. Malgré les progrès de l'industrie, le développement du machinisme et l'extension du réseau électrique, il reste des hommes qui ne mangent pas à leur faim, qui habitent un logis insalubre, à qui le travail ôte la liberté d'esprit qui conditionne la pensée. Le rôle pratique de la science est donc loin d'être terminé. Une fois la planète complètement aménagée et les besoins essentiels des hommes largement satisfaits, la recherche scientifique pourra être considérée comme une occupation ayant sa fin en elle-même.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2226 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " La sagesse consiste-t-elle à savoir davantage pour pouvoir davantage et conquérir la nature ; ou bien à maîtriser et à borner ses désirs afin de réduire au minimum la dépendance où nous nous trouvons par rapport aux choses ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit