LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Scène IV - Acte II -Mithridate, Monime (Racin ... Commentaire: Molière, Tartuffe, Acte I, scène ... >>


Partager

Scène III - Acte I - Mithridate de Racine (commentaire)

Littérature

Aperçu du corrigé : Scène III - Acte I - Mithridate de Racine (commentaire)



Publié le : 15/2/2011 -Format: Document en format HTML protégé

Scène III - Acte I - Mithridate de Racine (commentaire)
Zoom

Les circonstances :
 
 Pharnace considère la mort de Mithridate comme une aubaine, et veut tirer de cette chance inespérée un maximum de plaisir et de profit. Il veut affermir sa puissance et, convoitant d'autre part Monime, il lui fait ses offres.
 
 L'impression d'ensemble :
 
 Avec la promptitude réaliste et la rondeur d'un homme d'affaires, Pharnace expose à Monime son double programme : devenu roi par la mort de son père, il fera d'elle une reine. Avec une éloquence maladroite de séducteur vulgaire, il essaie de la tenter en étalant à ses yeux gloire et richesse. Sous la majesté enveloppante et à la fois tendue de la phrase, on sent la brutalité d'un homme qui s'impose, et dont le désir ne souffre ni délai ni remise.
 
  



Pharnace

Pharnace
Jusques à quand, Madame, attendrez-vous mon père?
Des témoins de sa mort viennent à tous moments
Condamner votre doute et vos retardements.
Venez, fuyez l'aspect de ce climat sauvage,
Qui ne parle à vos yeux que d'un triste esclavage.
Un peuple obéissant vous attend à genoux,
Sous un ciel plus heureux et plus digne de vous.
Le Pont vous reconnaît dès longtemps pour sa reine:
Vous en portez encor la marque souveraine,
Et ce bandeau royal fut mis sur votre front
Comme un gage assuré de l'empire de Pont.
Maître de cet Etat que mon père me laisse,
Madame, c'est à moi d'accomplir sa promesse.
Mais il faut, croyez-moi, sans attendre plus tard,
Ainsi que notre hymen presser notre départ.
Nos intérêts communs et mon coeur le demandent.
Prêts à vous recevoir, mes vaisseaux vous attendent,
Et du pied de l'autel vous y pouvez monter,
Souveraine des mers qui vous doivent porter.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1417 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Scène III - Acte I - Mithridate de Racine (commentaire)" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit