LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Qu'appelle-t-on « expérience cruciale » ? A ... La psychologie est-elle une science expérime ... >>


Partager

Les sciences biologiques sont-elles réductibles aux sciences physico-chimiques ? Dans la négative comment s'en distinguent-elles ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Les sciences biologiques sont-elles réductibles aux sciences physico-chimiques ? Dans la négative comment s'en distinguent-elles ?



Publié le : 17/6/2009 -Format: Document en format HTML protégé

	Les sciences biologiques sont-elles réductibles aux sciences physico-chimiques ? Dans la négative comment s'en distinguent-elles	?
Zoom

INTRODUCTION. - Les philosophes disputent toujours entre eux la question de savoir si les phénomènes vitaux exigent l'intervention d'un principe distinct de la matière ou s'il faut voir en eux une propriété organique. Question importante, car de la réponse qui y sera faite dépendra celle qu'on fera ensuite au problème de la nature de l'homme : le mécanisme en biophilosophie entraîne en psychologie rationnelle une attitude analogue le matérialisme.
Bien qu'il ne puisse pas, au moins en tant qu homme, rester indifférent à ces problèmes, en tant que savant, le biologiste peut en faire abstraction. 11 les retrouve cependant à un autre niveau car, sans avoir à se prononcer sur la réductibilité des phénomènes vitaux à des phénomènes physico-chimiques, il est bien obligé de déterminer si, dans ses recherches, il procédera avec les premiers comme avec les seconds et si, en d'autres termes, les sciences biologiques sont réductibles aux sciences physico-chimiques.

I — RESSEMBLANCES FONCIERES.

Pour le vulgaire, il y a une grande différence entre les êtres vivants et la matière brute et par suite entre la biologie et les sciences physico-chimiques. Quiconque réfléchit, au contraire, et, dominant les impressions du sens commun, compare l'attitude scientifique du biologiste avec celle du physicien ou du chimiste, n'y perçoit pas de différence fondamentale.

Le grand théoricien des sciences biologiques, Claude BERNARD, l'affirme avec vigueur :

"Je me propose donc d'établir que la science des phénomènes de la vie ne peut pas avoir d'autres bases que la science des phénomènes des corps bruts, et qu'il n'y a sous ce rapport, aucune différence entre les principes des sciences biologiques et ceux des sciences physico-chimiques. En effet, ainsi que nous l'avons dit précédemment, le but que se propose la méthode expérimentale est le même partout; il consiste à rattacher par l'expérience les phénomènes naturels à leurs conditions d'existence ou à leurs causes prochaines. En biologie, ces conditions étant connues, le physiologiste pourra diriger la manifestation des phénomènes de la vie comme le physicien et le chimiste dirigent les phénomènes naturels dont ils ont découvert les lois mais pour cela l'expérimentateur n'agira pas sur la vie." (Introd. à l'étude de la Médecine expérimentale)




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3427 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Les sciences biologiques sont-elles réductibles aux sciences physico-chimiques ? Dans la négative comment s'en distinguent-elles ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit