LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< En quoi une oeuvre d'art est-elle une sorte ... Entre croire et savoir y a -t-il une différe ... >>


Partager

En sciences, l'expérience est-elle maîtresse de vérité ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : En sciences, l'expérience est-elle maîtresse de vérité ?



Publié le : 31/8/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	En sciences, l'expérience est-elle maîtresse de vérité 	?
Zoom

 On a coutume d’attribuer à la science la nécessité d’une méthode expérimentale, c'est-à-dire de ne considérer comme vérité scientifique que ce qui a été confirmé par une expérience rigoureusement conduite et en mesure d’être répétée à l’identique. Et pourtant, si la science est liée à l’expérience, elle n’a pas toujours été expérimentale, d’où il s’ensuit que les vérités établies scientifiquement ne sont pas la conséquence nécessaire d’une validation par l’expérience. Si la vérité scientifique, n’est pas du seul ressort de l’expérience scientifique, on peut alors penser que l’expérience peut n’être pas toujours un critère fiable de vérité. Dans quelle mesure l’expérience scientifique dans le cadre de l’expérimentation offre-t-elle une condition d’accès à la vérité, et peut-elle être à l’inverse, source d’erreur et de fausseté ?



En ce sens, l'expérience devient alors davantage maîtresse de vérité, car c'est en elle que les scientifiques vont puiser pour établir leurs principes. L'expérience est au fondement de la vérité scientifique en tant qu'elle en fournit la matière même. - L'expérience, non seulement sert à confirmer des résultats scientifiques, mais elle peut aussi participer à l'élaboration même de données scientifiques, et venir au secours de la théorie quand celle-ci se heurte à certaines limites. Ainsi, une fois la lunette astronomique inventée, Le Verrier a constaté par l'expérience que l'orbite réelle d'Uranus différait de son orbite théorique. Ce constat empirique l'a alors conduit à supposer l'existence d'une planète inconnue exerçant une attraction sur Uranus. Cette hypothèse a pu être ensuite vérifiée expérimentalement. On voit ici que théorie et expérience ont besoin l'une de l'autre et que leur association peut être fructueuse et indispensable pour accéder à la vérité dans les sciences.     3ème partie : L'expérience en sciences peut aussi être soumise à l'erreur.   - S'en remettre à l'expérience pour établir des vérités n'est pas toujours scientifique, et l'on s'aperçoit au contraire que  la science contredit souvent l'expérience immédiate. Bachelard considérait l'expérience commune comme le premier obstacle à la connaissance scientifique.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2387 mots (soit 4 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " En sciences, l'expérience est-elle maîtresse de vérité ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit