LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Une société sans droit est-elle concevable ... Une souffrance peut-elle être utile ? >>


Partager

Une société sans Etat est-elle possible ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Une société sans Etat est-elle possible ?



Publié le : 3/1/2006 -Format: Document en format HTML protégé

	Une société sans Etat est-elle possible	?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Une société sans Etat est-elle possible ?




une vie double, une vie céleste et terrestre : la vie dans la communauté politique où il s'affirme comme un être communautaire et la vie dans la société civile, où il agit en homme privé, considère les autres comme des moyens, se ravale lui-même au rang de moyen et devient le jouer de puissances étrangères. » (« A propos de la question juive », p. 350).  Pour Marx et Engels, l'État est donc l'expression du caractère conflictuel des rapports productifs et sociaux, et l'instrument par lequel «les individus d'une classe dominante font valoir leurs intérêts communs» (« L'Idéologie allemande », p. 74). Cette vision des choses est-elle en rupture avec l'idéalisme, comme ses auteurs le prétendent ? À son fondement, il y a l'idée que l'histoire est gouvernée par les contradictions des modes de production successifs, et notamment la plus déterminante d'entre elles, la lutte des classes, qui oriente peu à peu l'humanité vers le communisme, fin ultime de l'histoire des antagonismes sociaux, où la collectivité, débarrassée de l'exploitation économique et de la domination politique associées au régime de la propriété capitaliste, organise la production conformément aux besoins de tous, et où les individus, réconciliés entre eux et avec eux-mêmes, parce qu'ils travaillent désormais pour leur propre épanouissement, existent et agissent en toute liberté. Bien qu'elle se veuille un «matérialisme dialectique », cette philosophie de l'histoire ne se démarque que superficiellement de ta métaphysique hégélienne du devenir humain. Certes, d'après Marx et Engels, l'histoire universelle, qui est le mouvement de l'émancipation du travail, a pour élément principal, à chacun de ses stades, un type déterminé d'organisation de l'économie et des rapports sociaux, et pour moteur l'opposition des classes dominantes et dominées, tandis que pour Hegel, elle constitue le processus de libération de la conscience, dont les moments s'actualisent dans les esprits des peuples, grâce à la « ruse de la Raison », qui fait concourir les passions des particuliers et les actions des grands hommes au même principe nécessaire. Mais au coeur de ces deux conceptions se trouve la conviction que l'histoire est la dialectique des formes de la vie sociale à travers laquelle s'opère la réconciliation de l'existence et de l'essence humaines.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2511 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Une société sans Etat est-elle possible ?" a obtenu la note de :

5.1 / 10

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit