NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le génie de l'artiste exclut-il tout apprenti ... Ecriture d'invention : réquisitoire contre la ... >>


Partager

Socrate et la méthode socratique

Echange

Aperçu du corrigé : Socrate et la méthode socratique



Document transmis par : lele91


Publié le : 10/5/2011 -Format: Document en format HTML protégé

Socrate et la méthode socratique
Zoom


·         Socrate est très connu pour sa méthode, pas pour son contenu, mais pour sa théorie

·         Platon a développé de la théorie à partir de Socrate

·         En Allemagne, Leonard Nelson a développé « das socratische Gespräch «, méthode qui fût interdite par les nazis

·         La méthode de Socrate est démocratique

·         Dans sa méthode Socrate utilise l’ironie (ironie : figure de rhétorique qui consiste à suggérer le contraire de ce que l’on dit). Si on prend l’ironie au sens moderne, elle a souvent un effet humoristique. Dans le sens socratique, elle est liée à l’ignorance.

·         Dans son dialogue avec Hippias, Socrate pose beaucoup de questions à son interlocuteur (Hippias). Socrate plonge Hippias dans l’ignorance, le doute (au début Hippias pense connaître la réponse, à la fin il en doute)

·         Par exemple, si un touriste se trouve devant la cathédrale et demande à quelqu’un où se trouve la cathédrale, il fait preuve d’ignorance réelle (car il ne sait vraiment pas où se trouve la cathédrale). Par contre, si un prof pose des questions à ses élèves pour les faire réfléchir, il s’agit ici d’ignorance feinte (=simulée) (car en réalité il connaît la réponse)

·         Chez Socrate, l’ironie est une manière d’interroger son interlocuteur. Pour lui, lorsqu’on pose des questions, il y a deux possibilités : soit le « questionneur « montre qu’il connaît la réponse à sa question, soit il fait semblant de ne pas savoir. Les gens se sont toujours posé la question si l’ignorance de Socrate était réelle ou feinte. Beaucoup se sont fâchés lorsque Socrate dit qu’il ne sait pas la réponse, on pense qu’il joue avec les gens (qu’il se moque d’eux) Dans le dialogue avec Hippias, Socrate fait preuve d’ignorance réelle. Dans tous les cas, que Socrate sache ou ne sache pas la réponse, il fait comme s’il ne savait pas. En ce qui concerne l’élève, au début il croit savoir, mais après il s’aperçoit de son ignoranceà il passe d’une ignorance inconsciente à une ignorance consciente. 

·         Autre exemple de dialogue avec Socrate : Socrate parle avec Ménon (qui est très riche) de la vertu (= qualité morale, par ex : courage, patience). Ménon se demande si on peut enseigner la vertuàcomment est-ce qu’on apprend ? Socrate a besoin de quelqu’un d’inculte. Ménon prend un jeune esclave. Socrate dessine un carré dans le sable de côté 1. Le jeune esclave a comme devoir de dessiner un carré de surface double. L’esclave propose un carré de côté 2. Socrate lui montre que ce n’est pas la bonne réponse car, ainsi le carré sera 4 fois plus grand que le premier, mais il ne donne pas la solution à l’esclave. C’est très important pour Socrate que l’esclave fasse une proposition et se trompe. Car si on se trompe, on a envie de connaître la bonne réponse (désir de savoir). Socrate ne donne jamais la réponse (ce n’est pas pour embêter l’élève, mais pour que celui-ci fasse un vrai travail intellectuel). Ce que est capital pour lui, c’est que le disciple trouve « lui-même « la réponse, mais il n’est pas seul pour la trouver, Socrate lui pose les bonnes questions pour le conduire à la réponse (c’est pour cette réponse que « lui-même « est entre guillemets). Cela nécessite un certain savoir de la part de Socrate : il doit poser les bonnes questions à l’élève.

·         Un cours magistral (frontal) est un cours où le prof fait tout, tout seul. Socrate n’est pas du tout magistral, son cours est centré sur l’élève (précurseur de l’enseignement centré sur l’élève), l’élève est actif, il doit découvrir les choses par lui-même (=constructivisme).

·         Les sophistes sont les ennemis de Socrate et Platon car ils savent bien parler pour déstabiliser les gens. Mais peut-être que Socrate est condamné à mort car lui aussi est un sophiste (dans ses dialogues, il arrive à poser les bonnes questions pour déstabiliser les gens).

·         L’obstacle principal à la méthode socratique est le nombre d’élèves (très long). En effet, celle-ci nécessite presque un cours individuel.

·         Ce qui est intéressant dans le métier de prof : 1.le prof a en face de lui un être qui a envie d’apprendre.  L’élève fait un travail sur lui-même (travail sur son rapport au savoir). 2.  Les réponses des élèves ouvrent de nouvelles questions (le prof y réfléchit même après le cours (source d’intérêt pour l’enseignement).

·         Philosophes qui ont précédé Socrate =présocratiques. Les philosophes présocratiques étaient souvent physiciens (à ils s’intéressaient à la nature). Révolution chez Socrate : ce qui est important chez lui n’est plus la nature, mais l’Homme. Il va aider chaque être humain à se connaître lui-même (« connais-toi toi-même «). Socrate s’intéresse à des questions morales : le bien et le mal, le juste et l’injuste…

·         Pourquoi est ce qu’on attribut la définition de l’induction (=généralisation à quelqu’un (Socrate) qui s’est intéressé à des questions plus « vivantes « (comme le bien et le mal par ex) ? Socrate pense qu’il y a un « bien « universel (le « bien « n’est pas relatif). Il faut donc définir le bien universel. Principe de base de Socrate : une juste conception des choses, même à une action juste. Formulation négative : On ne fait le mal que par ignorance.

 

Dossier « Philosophie de l’Homme/Socrate, La définition, texte 2 : ce que n’est pas la définition

·        Dans ce texte, Socrate s’intéresse au beau, à la justice

·        « N’est-ce pas par la justice que les hommes justes sont justes ? « àpléonasme, tautologie (car on répète deux la même chose)

·        Hippias ne sait pas définir le « beau «, il confond ce qu’est le « beau « et  ce qui est « beau «

·        Exemples d’expérience de beauté (ce qui est beau) : un geste généreux, un coucher de soleil, des vacances, Monica Bellucci, Inception (film), Requiem de Mozartàce qui est beau  est relatif, particulier à chacun

·        Ce qu’est le «  beau « (essence du « beau «, « définition du beau «) : le « beau « est efficace, c’est-à-dire qu’il a un effet sur nous, il agit en nous, cela nous donne de la dynamique (Mais on réagit encore plus face à quelque chose de laid).

·         Essai de définition du « beau « : quelque chose qui nous marque : mauvaise définition car il y a des contre-exemples : la torture (peut marquer, mais n’est pas belle). (une bonne définition ne permet pas des contre-exemples !!!)

·        Définition du « beau « : émotion qui constitue un plaisir(ou qualité de quelque chose qui provoque un plaisir). (dans une définition on a toujours un mot ou groupe de mot qui définit le genre ici « émotion « et un autre qui définit la différence spécifique ici « qui constitue un plaisir «) Le « beau « (ce qu’est le « beau «) n’est pas relatif.

 

Dossier « Philosophie de l’Homme/Socrate, Définition-Induction, Texte 8 : Un exemple d’induction

·        Interlocuteur de Socrate : Lachè...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Socrate et la méthode socratique" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit