LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Se tenir debout est-il le propre de l'Homme ... Autrui est-il la limite ou la condition de m ... >>


Partager

Sommes-nous maîtres de nos pensées ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Sommes-nous maîtres de nos pensées ?



Publié le : 13/12/2009 -Format: Document en format FLASH protégé

	Sommes-nous maîtres de nos pensées	?
Zoom

L'Homme doit affirmer une certaine maîtrise de lui-même, tant dans sa vie ordinaire que dans ses comportements plus spécifiquement moraux. Pour cela, il se doit de penser. Dans ce cas, il est conscient de ses actes. Il décide donc d'agir ou de ne pas agir, d'accepter ou de refuser certaines affirmations. Mais, cette pensée peut, dans certains cas, ne plus être contrôlée. Il en résulte donc que certaines pensées ne nous appartiennent pas, puisque nous ne sommes plus en mesure de les diriger. Mais, dans ce cas, sommes-nous maîtres de nos pensées ?
 
 Si l'Homme est maître de ses pensées, alors, il contrôle ses pensées. Cela signifie qu'il est maître de lui-même, de ses opinions, de son comportement&#8230; Personne ne peut agir à sa place. La pensée se confond pratiquement avec la conscience. « Je pense, donc je suis « disait Descartes. Cette conscience, qui est un choix, rend l'homme responsable de ses représentations et de ses actions. Il en devient donc l'auteur. Descartes, lui, donne une acceptation plus large : penser, c'est aussi bien douter, comprendre, vouloir, porter des jugements, qu'imaginer ou sentir. De plus, selon lui penser renvoie à exister, « Je suis, j'existe est nécessairement vrai, toutes les fois que je la prononce, ou que je la conçois en mon esprit «, c'est-à-dire, que l'individu est une « chose pensante «. Cependant, « le cogito « nous apprend que la pensée n'est pas seulement constituée par un sujet pensant, mais que nous sommes une nature purement spirituelle (« une âme «). 

  




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1532 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Sommes-nous maîtres de nos pensées ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit