NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les relations entre les individus sont-elles ... Respecter autrui est-il s'interdire de le ju ... >>


Partager

Sommes-nous responsables de nos désirs ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Sommes-nous responsables de nos désirs ?



Publié le : 29/1/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Sommes-nous responsables de nos désirs ?
Zoom

 

  • Le sujet ne porte ni sur la responsabilité ni sur le désir, mais sur la relation entre ces deux termes. On peut se demander aussi pourquoi le sujet est formulé à la première personne du pluriel. Peut-être est-ce parce que la responsabilité est d'abord liée à la présence d'autrui : c'est parce qu'il y a un « nous « qu'il est question de responsabilité (ceci cependant est un détail).

 

  • Le sens commun peut répondre à cette question de deux manières.

 

     L'homme est un être moralement responsable de ses actes et donc aussi des désirs qui les produisent.

     On subit le désir, il ne nous appartient pas de choisir nos désirs. Comment peut-on en être alors responsable?

 

  • Problématique: On peut construire le devoir comme un débat entre ces deux réponses. On rencontre ici la grande question philosophique de l'opposition de la nature et de la liberté : le désir traduirait une nature que nous ne choisirions pas, alors que la responsabilité présuppose au contraire la liberté. On cherchera donc à criti­quer ou à aménager la notion de nature pour pouvoir penser la possibilité de la responsabilité. Le danger de cette problématique est de substituer l'opposition nature/liberté au couple désir/responsabilité. Il faut veiller, à tout moment, à bien recentrer le débat sur le sujet.

 



Pour Spinoza, le « désir aveugle « est également la servitude aux causes extérieures. La condition naturelle des hommes est de ne pas être responsables de leurs désirs, mais leur tâche est de le devenir par l'usage de la raison.Le thème de la libération reste donc malgré tout présent, ce qui signifie bien que si certains désirs nous sont imposés, nous gardons toujours la possibilité - et dès lors la responsabilité - de nous en arracher pour devenir libres.

III. Être libre, c'est être responsable de ses désirs.

Il faut non seulement faire apparaître ce processus de libération, mais aussi et surtout envisager le problème d'un point de vue moral pour analyser la notion de « responsabilité «. Spinoza montre que ce processus de libération n'est autre que le développement de la connaissance, c'est-à-dire l'action de la raison par laquelle nous agissons conformément à notre nature et augmentons ainsi notre puissance d'agir. Le sage est celui qui est entièrement responsable de ses désirs au sens où tous découlent nécessairement de sa propre essence, et non plus des causes extérieures.  LIBRE ARBITRE : Pouvoir de choisir, d'acquiescer ou de refuser, sans autre raison que le simple vouloir de le faire. Mais s'il faut rendre nos désirs conformes à la raison, c'est parce que, montre Kant, seul le libre arbitre décide de satisfaire ou non un désir.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3767 mots (soit 6 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Sommes-nous responsables de nos désirs ? " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit