NoCopy.net

Qu'est ce que je sous-entend lorsque je parle d'autrui comme de mon semblable ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Qu'est ce que douter de soi ? Qu'est ce qu'on aime quand on aime ? >>


Partager

Qu'est ce que je sous-entend lorsque je parle d'autrui comme de mon semblable ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Qu'est ce que je sous-entend lorsque je parle d'autrui comme de mon semblable ?



Publié le : 27/2/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Qu'est ce que je sous-entend lorsque je parle d'autrui comme de mon semblable 	?
Zoom

Les hommes vivent en société. Ils sont sans cesse à la recherche du regard de l'autre, de sa proximité. Autrui est ce moi-même qui peux m'observer. Car dans les autres hommes, je vois mon semblable. Mais qu'est ce qui me permet de reconnaître cela ? Quels moyens ai-je de voir dans  l'autre celui qui me ressemble ? Mais ces même moyens ne me montre-t-ils pas plutôt qu'autrui n'est pas identique à moi ? Enfin, comment comprendre ce qui me permet de reconnaître en autrui mon semblable ?



Car s'il était parfaitement semblable à nous, autrui ne serait pas autre ; il serait nous.   3.      La tension existante dans ce qui nous permet de reconnaître autrui est-elle nécessaire ? ·         Alors, nous comprenons bien qu'il existe un moment dans la reconnaissance d'autrui comme nous étant semblables, qui nous met face à une irréductible altérité. ·         Il faut donc comprendre que lorsque nous reconnaissons autrui comme nous étant semblables, nous le reconnaissons aussi comme étant différent de nous. ·         Paul Ricoeur met en place une notion qui peut permettre de mieux comprendre. C'est le principe de l'ipséité. ·         Ce principe, en bref résumé, reconnaît dans le sujet lui-même, dans un premier temps, une altérité. Il y a une double identité. « [Le sujet] reconnais quelque chose de ce que je suis dans ce que j'étais ».


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Qu'est ce que je sous-entend lorsque je parle d'autrui comme de mon semblable 	? Corrigé de 1245 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Qu'est ce que je sous-entend lorsque je parle d'autrui comme de mon semblable ?" a obtenu la note de : aucune note

Qu'est ce que je sous-entend lorsque je parle d'autrui comme de mon semblable ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit