Spinoza: Joie et usages de la vie

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Descartes: Des amis et des ennemis... Malebranche: Les Philosophes et les passions ... >>


Partager

Spinoza: Joie et usages de la vie

Philosophie

Aperçu du corrigé : Spinoza: Joie et usages de la vie



Publié le : 17/4/2009 -Format: Document en format HTML protégé

	Spinoza: Joie et usages de la vie
Zoom

• Quels sont les arguments de Spinoza pour affirmer que «rien ne défend de se réjouir«?
• Comment penser que « plus nous éprouvons de la joie, plus nous passons à une perfection plus grande «?
• Le texte de Spinoza est-il une profession de foi épicurienne?
— Le sage dont il parle détermine-t-il ce qu'est la sagesse comme Épicure?
— Ou s'agit-il dans ce texte de tout autre chose?
• En quoi cela a-t-il rapport avec « avoir plus de connaissance « ?
• Ce texte est-il toujours actuel ?
• En quoi présente-t-il un intérêt philosophique ?
• Connaissez-vous d'autres positions à cet égard? (Cf. la position nietzschéenne, par exemple)?



« Rien certes, hormis une superstition sauvage et triste, ne dépend de se réjouir. Car, en quoi fait-on mieux d'apaiser la soif et la faim que de chasser l'affliction? Tels sont mes arguments et ma conviction. e divinité et personne, hormis l'envieux, ne se réjouit de mon impuissance et de ma peine, ni n'attribue à notre vertu les larmes, les sanglots, la crainte et d'autres signes d'un esprit impuissant. Bien au contraire, plus nous éprouvons de la joie, et plus nous passons à une perfection plus grande... L'homme sage use donc des choses et s'en réjouit autant qu'il le peut (mais non point jusqu'au dégoût, car ce ne serait plus une jouissance). Je dis qu'il convient à un homme sage de réparer ses forces et de se réconforter au moyen d'aliments et de boissons agréables, pris avec modération, comme aussi au moyen de parfums, du charme des plantes verdoyantes, de la parure, de la musique, des jeux d'adresse, des spectacles et autres choses du même genre, dont chacun peut user sans dommage pour autrui. » SPINOZA


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Spinoza: Joie et usages de la vie	Corrigé de 609 mots (soit 1 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Spinoza: Joie et usages de la vie " a obtenu la note de : aucune note

Spinoza: Joie et usages de la vie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit