NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Suffit-il d'avoir de bonnes intentions pour ... Suffit-il d'avoir du plaisir pour être heure ... >>


Partager

Suffit-il d'avoir de vraies idées pour bien penser ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Suffit-il d'avoir de vraies idées pour bien penser ?



Publié le : 27/2/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Suffit-il d'avoir de vraies idées pour bien penser 	?
Zoom

L’idée vient de idea, c’est-à-dire ce qui est vu, l’idée est plus essentiellement ce par quoi la pensée se rapporte au réel. Elle est un outil nécessaire pour la pensée et pour la connaissance, puisque elle est ce médium nécessaire par quoi nous accédons au monde, et rendons celui-ci intelligible. .
L’idée apparaît avant tout comme une entité immuable, ce qui sans quoi la connaissance serait soumise à un perpétuel changement. Elle est donc ce qui existe indépendamment du sujet pensant, et ce qui donne aux choses leur réalité. A cet égard, l’idée vraie doit être saisie par l’intellect pour que se produisent an l’âme la pensée et la connaissance véritable.
Seulement, suffit-il qu’existent de telles entités pour que ait lieu la véritable pensée. Ne faut-il pas plutôt et avant tout que la pensée organise ces idées, qu’elle distingue dans ce que nous nous représentons ce qui est claire et ce qui est distinct.
C’est donc que l’activité du sujet pensant prime avant tout. En ce sens se fier à l’idée ne suffit pas à élaborer une véritable pensée ou connaissance. Il faut que la pensée se confronte à l’expérience pour qu’elle élabore des concepts valides, et qu’elle ne tombe pas dans d’insolubles contradictions. En ce cas l’idée ne jouera le rôle que de principe  régulateur.



La connaissance par Idées est à la connaissance par concepts ce que la perception sensible est à l'illusion, ou ce que la croyance est à la supposition. Enfin, plus nous approchons le domaine des Idées, plus nous approchons l'être et la vérité, connaissance, être et vérité se fondant en une seule et même réalité dans la lumière de l'Idée suprême du Bien. Dans l'allégorie de la caverne, les ombres projetées sur la paroi sont les apparences dégradées des figurines : celles-ci sont les objets perçus, tandis que celles-là sont les illusions. L'intérieur de la caverne symbolise le monde sensible avec ses deux degrés de connaissance : la perception et la conjecture. Le monde intelligible, accessible à celui qui fait l'effort de se détourner du sensible, est symbolisé par l'extérieur de la caverne : les Idées sont les choses réelles, et le soleil est l'Idée unique du Bien, qui donne consistance et réalité à toutes les autres. Les problèmes posés par la théorie des Idées Dans le Parménide, Platon a dressé lui-même toutes les objections possibles à sa théorie des Idées. Transcendantes à la réalité sensible, il ne faut pas supposer que les Idées sont "plus réelles" que la réalité : la "Chevalité" n'est pas plus réelle que le cheval. C'est bien le cheval que je perçois réellement, et non pas l'Idée de la "Chevalité". Bien que transcendantes, ces Idées ne sont pas non plus posées tout à fait en dehors de la réalité, car on ne saurait comment elles donnent l'être essentiel à toutes les choses réelles. Il faudrait supposer à l'infini une série d'idées intermédiaires qui rendraient compte d'une participation fort lointaine et obscure.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3132 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Suffit-il d'avoir de vraies idées pour bien penser ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit