LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La conscience de soi est-elle une connaissan ... Suis-je dans mon corps comme un pilote dans ... >>


Partager

Suis-je ce que j' ai conscience d'être ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Suis-je ce que j' ai conscience d'être ?



Publié le : 16/7/2005 -Format: Document en format HTML protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

	Suis-je ce que j' ai conscience d'être ?
Zoom

Je suis ce que je pense et je pense ce que je suis. En tant qu'homme, je suis un être pensant, et exclusivement un être pensant. Toute conscience étant intentionnalité (Husserl), rien de ce que je suis ne m'échappe. Mais ce que je suis est une chose. La conscience que j'ai de moi-même en est une autre. La preuve en est qu'autrui est capable de me révéler des traits de ma personnalité dont je n'avais aucunement conscience.



Sartre dira que toute conscience est une conscience en situation, « il n'y a de conscience qu'en situation et de situation que pour une conscience «. Ma conscience est d'abord à l'extérieur d'elle-même jetée dans le monde. Ma conscience n'est pas une substance intérieure, c'est un ensemble de visées de relations, d'actes par lesquels je me rapporte au monde, ma conscience est un mouvement, une relation avec le monde et avec autrui. Ce quoi nous indique que la conscience et la conscience de soi ne sont pas équivalentes d'aucun point de vue. On aboutit ici à une nouvelle définition de la conscience: elle est toujours conscience de quelque chose. D'où : le postulat nécessaire au privilège de la conscience étant détruit, on ne peut être sûr d'être tel que ce que l'on a conscience d'être.  On peut donc arriver à demander, ne suis-je pas même tout a fait autre que ce que j'ai conscience d'être ? 

Freud n'a pas découvert et encore moins invente l'hypothèse d'une vie psychique inconsciente. Déjà Leibniz parlait de « petites perceptions « pour designer des messages, des informations que notre esprit enregistrait sans qu'elle parvienne jusqu'à la conscience claire du sujet. Ce que Feud a découvert véritablement c'est l'importance quantitative des faits psychiques inconscients, et les faits psychiques inconscientes agissant en tant qu'inconscient.

 

 

 

 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 5071 mots (soit 7 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Suis-je ce que j' ai conscience d'être ? " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit