NoCopy.net

Suis-je dans mon corps comme "un pilote en son navire" ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Est-ce condamner une théorie politique que de ... Peut-on connaître l'inconscient ? >>


Partager

Suis-je dans mon corps comme "un pilote en son navire" ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Suis-je dans mon corps comme "un pilote en son navire" ?



Publié le : 6/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Suis-je dans mon corps comme
Zoom

 

Alors que le capitaine d'un navire le commande sans lui être physiquement lié, mon esprit dépend de mon corps, même s'il prétend s'en servir comme un instrument. Dois-je dire que j'ai un corps ou que je suis mon corps? L'homme est-il d'abord chair ou esprit?

 



Ni la radicale distinction cartésienne ni les avancées en biologie du cerveau n'éclairent en principe l'action réciproque de l'esprit sur le corps, et du corps sur l'esprit. Or, de la conscience que j'ai d'être le pilote de mon corps ne s'ensuit pas nécessairement que cette conscience soit effectivement la cause de mes actions. Cette impression peut être l'effet d'une illusion, car l'accès privilégié par lequel j'ai conscience d'une vie intérieure est irréductible aux relations qu'entretiennent entre eux les corps matériels. Ce dont nous aurions conscience comme volonté ou intention ne serait que le corrélat mental de l'enchaînement matériel des causes, qui suffiraient à expliquer, de l'extérieur, toutes nos actions. Je serais ainsi dans mon corps comme un navire sans barre dans un océan, conscient de ce qui m'entoure mais incapable de modifier le cours implacable (les nécessités physiques.Que l'on postule une vision interactionniste (Descartes), matérialiste (la biologie moderne), ou épiphénoméniste, l'esprit apparaît toujours autrement que comme la cause séparée des actions corporelles, idée suggérée par la métaphore du « pilote en son navire «. Cette métaphore semble bien pourtant correspondre à l'idée que le sens commun se fait de l'esprit. S'il s'agit là d'une illusion, il nous faut alors tenter maintenant d'expliquer pourquoi elle nous induit en erreur.On ne peut concevoir un esprit qui « habite et pilote « le corps qu'à la condition de poser le corps et l'esprit comme des réalités distinctes. La formulation du sujet : « dans mon corps « suppose implicitement une réparation des substances; or, cette séparation ne nous est pourtant jamais accessible, dans quelque expérience, mentale ou physique, que ce soit.


Introduction

  • I. Le sens de la comparaison en jeu dans le sujet et la thèse cartésienne du dualisme de l'âme et du corps

1. Le primat de l'âme, de la pensée et de la conscience
2. Le corps machine
3. Le pouvoir de dominer ses passions.

  • II. Réhabilitation du corps : « On ne sait pas tout ce que peut le corps « (Spinoza)

1. La puissance inconnue du corps
2. Renversements :

a. renversement du dualisme au profit du parallélisme de l'âme et du corps
b. dévalorisation de la conscience

Conclusion



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Suis-je dans mon corps comme "un pilote en son navire" ? Corrigé de 7561 mots (soit 11 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Suis-je dans mon corps comme "un pilote en son navire" ?" a obtenu la note de : aucune note

Suis-je dans mon corps comme "un pilote en son navire" ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit