NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Faut-il chercher la vérité à tout prix? La raison doit-elle se défier des sens >>


Partager

La superstition est-elle déraisonnable?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La superstition est-elle déraisonnable?



Publié le : 28/2/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	La superstition est-elle déraisonnable?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
La superstition est-elle déraisonnable?




§  Le sujet met en relation directe la superstition, attitude naïve et irrationnelle attribuant de l'efficacité à des forces surnaturelles, susceptibles d'agir sur le déroulement des processus naturels ainsi que sur le destin individuel, et la raison, à la fois comme raison pratique, guide de l'action et de la vie, notamment morale, et comme raison théorique, source de la connaissance. §  On peut dégager alors deux sens à déraisonnable : ce qui contredit la raison et le fonctionnement de la raison et ce qui est déraisonnable au sens commun que l'on donne à ce mot comme dans l'expression « ce ne serait pas raisonnable ». §  Dans ce cadre la superstition semble venir s'opposer à la raison en tant qu'elle met en avant des forces surnaturelles qui sortent du cadre de la raison, c'est-à-dire du cadre des phénomènes naturels. En ce sens, et c'est bien le sens commun, la superstition semble déraisonnable, en tant qu'elle est fondée sur une peur irrationnelle qui croit que mes actions peuvent provoquer la joie ou la colère d'un être surnaturel. §  Néanmoins, la superstition, à plus ou moins haut degré, apparaît comme un état naturel en l'homme, et de fait, comme un état pré-rationnel, nécessaire à la constitution du savoir. §  Enfin, la superstition, en tant que partie de la croyance semble appartenir au domaine de la religion. Est-il alors légitime d'en faire un examen qui procède de la raison ? §  Le problème qui se pose est alors le suivant : La superstition se donne-t-elle comme ce qui précède la raison, faisant partie du processus de connaissance, ou est elle marquée par absence de raison, tant pratique que théorique, ce qui pose alors le problème d'une évaluation de la superstition du point de vue de la raison ?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3967 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " La superstition est-elle déraisonnable? " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit