NoCopy.net

Tchad

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Tanzanie Les dépenses de régulation de chauffage sont- ... >>

Consultation interdite

Plagiat détecté


Partager

Tchad

Anthologie

Aperçu du corrigé : Tchad



Document transmis par : Kevin50381


Publié le : 11/4/2013 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Tchad
Zoom


1 PRÉSENTATION

Tchad, en arabe Tshād, pays d’Afrique centrale. Sa capitale est Ndjamena.

Le Tchad est limité au nord par la Libye, à l’est par le Soudan, au sud par la République centrafricaine et à l’ouest par le Cameroun, le Nigeria et le Niger — trois États avec lesquels il partage les eaux du lac Tchad.

Héritage des rivalités entre colonisateurs européens en Afrique, le tracé des frontières du Tchad a nourri un long contentieux avec la Libye portant sur la bande d’Aozou (114 000 km2), que le Tribunal pénal international a attribué définitivement au Tchad en février 1994. Lien entre l’Afrique blanche arabisée et l’Afrique noire, rattaché jusqu’en 1960 à l’Afrique-Équatoriale française (A-ÉF), le Tchad a connu, depuis son indépendance en 1960, une succession de conflits internes provoquant des interventions militaires françaises. L’opposition entre le Nord musulman et le Sud animiste et chrétien menace toujours l’unité nationale.

2 LE PAYS ET SES RESSOURCES
2.1 Relief et hydrographie

Le Tchad couvre une superficie de 1 284 000 km². Le pays occupe le bassin du lac Tchad, une vaste cuvette continentale de faible altitude (environ 200 m). À l’extrémité nord, le massif du Tibesti culmine à 3 415 m au pic Emi Koussi, un volcan éteint, au-delà duquel s’étend la bande d’Aozou. À l’est, les plateaux de l’Ennedi et du Ouaddaï, moins élevés (910 m), font frontière avec le Soudan. Si le Nord appartient au Sahara, le Centre (massif de la Guera, 1 800 m) marque le début de la zone fertile qui se poursuit jusqu’au plateau de l’Oubangui, au sud. Prenant leur source en Centrafrique, les fleuves Logone et Chari arrosent la vaste plaine du sud-ouest, inondable une partie de l’année, avant de se rejoindre à Ndjamena, la capitale, puis d’alimenter le lac Tchad. La superficie du lac varie entre 10 000 et 26 000 km² (en saison des pluies). Mais les sécheresses des décennies 1970 et 1980, ainsi que le pompage de ses eaux pour l’irrigation, ont provoqué une baisse inquiétante de son niveau.

2.2 Climat

Le Tchad comporte trois zones climatiques. Dans la moitié nord, désertique, les précipitations annuelles sont insignifiantes (25 mm à Faya-Largeau). La partie centrale, sahélienne, reçoit davantage de pluies (250 à 500 mm par an). La région méridionale bénéficie d’un climat tropical (1 200 mm). Au centre comme au sud, trois saisons sont distinctement marquées : une saison chaude de mars à juillet ; une saison pluvieuse de juillet à octobre ; et une saison fraîche durant le reste de l’année. La température moyenne diurne à Ndjamena varie de 33 °C en décembre (14 °C la nuit) à 42 °C en avril (23 °C la nuit).

2.3 Ressources naturelles

Le centre du pays est couvert d’une steppe propice aux pâturages. Elle fait place, dans le Sud, à une savane arborée où se trouve l’essentiel des terres cultivables. Les poissons des fleuves Chari et Logone représentent une ressource importante, de même que les mines de natron (carbonate de sodium). Le Sud recèle un important gisement pétrolier dans la région de Doba, dont l’exploitation débute en octobre 2003 grâce à la construction d’un oléoduc reliant les puits tchadiens au terminal camerounais de Kribi. Des gisements d’uranium et de manganèse, dans la bande d’Aozou, demeurent inexploités.

3 POPULATION
3.1 Démographie

Le Tchad compte 10,1 millions d'habitants en 2008. le taux de croissance de la population s’élève pour 2008 à 2,19 p. 100 ; la mortalité infantile atteint 100,4 p. 1 000 et l’espérance de vie à la naissance est de 47 ans.

La densité absolue de peuplement est faible (8 habitants au km²) mais la majeure partie de la population est concentrée dans les zones fertiles, au sud des fleuves Logone et Chari, ainsi que dans les zones urbaines où vivent 26 p. 100 des Tchadiens. La capitale, Ndjamena, est la plus grande ville (797 000 habitants). Les autres agglomérations importantes sont Sarh (193 753 habitants), Moundou (282 103 habitants) et Abéché (187 936 habitants). Le Tchad est divisé en 14 préfectures.

Les Peul et les Arabes (très métissés) pratiquent l’élevage dans le Centre. Les Toubou nomadisent des oasis de Libye au lac Tchad. Ils sont divisés en trois groupes : les Teda, éleveurs de chameaux, au nord ; les Goranes (ou Daza), éleveurs de bovins, au sud-est, et les Zaghawa, au sud de l’Ennedi. Les populations noires dominantes au sud sont les Sara, un peuple d’agriculteurs, et les Kirdis. Les Hadjaraïs sont installés de très longue date dans le massif de la Guera. À l’ouest, des Haoussa assurent le commerce entre le Nigeria et la Libye.

3.2 Langues et religions

Les langues officielles sont le français et l’arabe. Parmi la centaine de langues et dialectes parlés au Tchad, les plus répandus sont le sara, le teda (langues africaines), l’arabe tchadien et surtout le haoussa, qui sert de langue véhiculaire. Les musulmans représentent 50 p. 100 de la population, les animistes 43 p. 100 et les chrétiens environ 7 p. 100.

3.3 Éducation

En 2000, le taux d’alphabétisation était de 53,6 p. 100. L’éducation est théoriquement obligatoire pour un cycle de six ans, de 6 à 11 ans. En 2002–2003, 76 p. 100 des enfants d’âge scolaire (dont un tiers de filles) fréquentaient l’école primaire, tandis que 16 p. 100 seulement avaient accès à l’école secondaire. L’université du Tchad, ouverte en 1971 à Ndjamena, comptait environ 2 000 étudiants. Un nombre équivalent d’élèves fréquentait les écoles techniques ou les établissements de formation des maîtres.

3.4 Institutions et vie politique
3.4.1 Historique

Les décennies qui suivent l’indépendance du Tchad (1960) sont marquées par une grande instabilité politique, nourrie par des conflits meurtriers entre le gouvernement tchadien et des groupes rebelles. À partir de 1975, le pays connaît plusieurs coups d’État militaires. Le dernier d’entre eux, qui met fin en décembre 1990 au régime autoritaire d’Hissène Habré (1982-1990), porte au pouvoir le Mouvement patriotique du salut (MPS) d’Idriss Déby, ancien commandant en chef du président déchu. Le Tchad est maintenu sous un régime d’exception jusqu’à la Conférence nationale souveraine (CNS), qui se tient du 15 janvier au 7 avril 1993. Celle-ci adopte une charte provisoire et établit un Conseil supérieur de transition. Deux fois renouvelée, la période de transition s’achève en 1996, sous la pression de la population : après l’adoption par référendum d’une nouvelle Constitution au mois de mars 1996, la première élection présidentielle pluraliste se tient en juillet et confirme Idriss Déby à la tête de l’État. Il est réélu à la présidence en 2001 au terme d’un scrutin marqué par des accusations de fraude massive. Aux élections législatives d’avril 2002, son parti, le MPS, rafle 110 des 155 sièges de l’Assemblée nationale.

3.4.2 Organisation des pouvoirs

La Constitution de 1996 a instauré un régime semi-présidentiel. Le président, élu au suffrage universel pour un mandat de cinq ans, nomme un Pr...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Tchad" a obtenu la note de : aucune note

Tchad

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit