NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Architectures ET URBANISME de 1960 à 1969 ... Sport et TÉLÉVISION de 1960 à 1969 : Histo ... >>


Partager

Télévision Croissance et politique de 1960 à 1969 : Histoire

Beaux-arts

Aperçu du corrigé : Télévision Croissance et politique de 1960 à 1969 : Histoire



Publié le : 2/12/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Télévision  Croissance et politique de 1960 à 1969 : Histoire
Zoom

Télévision

Croissance et politique

 

C\'est dans les années soixante que la France découvre vraiment la télévision. Ce sont les années du décollage. Le taux d\'équipement des ménages est de 13 % en 1960, de 70 % en 1970. En 1960, il n’y a qu\'une seule chaîne ; elle diffuse un peu plus de cinquante heures par semaine, et elle n\'est reçue que sur la moitié du territoire. Le 18 avril 1964 est inaugurée la deuxième chaîne : elle touche alors 20 % du territoire. En octobre 1967, la couleur, avec le procédé français SECAM, fait une timide apparition chez quelques privilégiés. En 1969 enfin, la première chaîne est reçue sur 95 % du territoire, la deuxième sur 82 %. Quant au nombre d\'heures de programmes, il est passé de 56 heures par semaine en 1960 à 115 heures en 1969. La RTF installe en 1963 son siège social dans la nouvelle «maison ronde» du quai Kennedy que les Parisiens appellent bientôt le palais Gruyère, et qui s’ajoute aux grands studios des Buttes-Chaumont, rue des Alouettes, et aux studios de la rue Cognacq-Jay plusieurs fois agrandis depuis les origines. De 1963 à 1965 sont mises en place des stations régionales dans les grandes villes de province.

 

Parallèlement à la télévision, les Français découvrent un nouveau régime politique. La Ve République a pour premier président le général de Gaulle qui s\'intéresse de près au petit écran qu\'il considère comme «un magnifique instrument de soutien de l’esprit public», et dont il fait grand usage. Quant à l\'opposition, elle est pour ainsi dire interdite de télévision jusqu\'à l\'élection présidentielle de décembre 1965. En vertu d\'une nouvelle réglementation, chaque candidat a alors droit à deux heures d’émission. François Mitterrand met Charles de Gaulle en ballottage, tandis que Jean Lecanuct fait une bonne performance. Mais entre les deux tours, tandis que François Mitterrand se fait interroger par Roger Louis et Georges de Caunes, le général opérera un prompt rétablissement; il est vrai qu’il est plus convaincant et télégénique que jamais dans sa prestation face à Michel Droit.

 

Réformes et information

 

La télévision devient ainsi peu à peu un enjeu politique majeur. Mais elle souffre de règles bureaucratiques impropres à ses exigences de fonctionnement. Aussi le nouveau régime multiplie-t-il les tentatives de réformes.

 

L\'ordonnance du 2 février 1959 transforme d’abord l’ancien budget annexe des PTT en établissement public industriel et commercial; mais elle maintient la RTF sous l’autorité du ministre de l\'information. En février 1960, les personnels reçoivent un statut avantageux qui proclame le principe du monopole de production. Durant toute la décennie, la RTF produira l’essentiel de ses programmes.

 

Alain Peyrefitte, ministre de l’information d\'avril 1962 à janvier 1966 — sauf une brève interruption à l’automne 1962 — , est en avance sur la classe politique de son temps: il se passionne pour la radio et la télévision. Nommant de nombreux dirigeants, surveillant de près l\'information, lançant la régionalisation, il inquiète les personnels de la RTF. Dès son arrivée, il met au point un projet de réforme qui aboutit avec la loi du 26 juin 1964. La RTF devient alors PORTE l\'Office de radiodiffusion-télévision française, doté d’un conseil d’administration qui se révélera très vite peu influent et dévoué au gouvernement. Le contrôle est théoriquement relâché, mais la tutelle financière gêne le fonctionnement de la télévision. Seul le nouveau statut des personnels contient une innovation majeure, la suppression du monopole de production.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2284 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Télévision Croissance et politique de 1960 à 1969 : Histoire" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit