LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on s'attendre à tout ? Le temps est-il en nous ou hors de nous ? >>


Partager

Le temps, dit Lagneau, est la forme de mon impuissance, l'étendue, la forme de ma puissance. Qu'en pensez-vous ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le temps, dit Lagneau, est la forme de mon impuissance, l'étendue, la forme de ma puissance. Qu'en pensez-vous ?



Publié le : 31/7/2004 -Format: Document en format HTML protégé

Le temps, dit Lagneau, est la forme de mon impuissance, l'étendue, la forme de ma puissance. Qu'en pensez-vous ?
Zoom

Le temps reste donc le signe d'une impossibilité (impuissance) et d'une finitude.Mais cette impuissance n'est pas totale. Elle n'est pas de la sorte qui mène au désespoir et à la résignation. Le temps est la marque, sinon de notre puissance (que nous aimerions totale), du moins de notre liberté. C'est le temps qui, en faisant de nous des êtres en projet (individuellement et collectivement, nous amène à nous créer, à agir, à transformer le monde et à nous transformer nous-mêmes.Nous ne sommes pas à proprement parler dans le temps, nous sommes du temps, comme nous ne sommes pas tant sur la Terre mais de la terre - comme nous le rappelle la Bible. Or, être du temps, ce n'est pas avoir du temps comme on dit j'ai le temps... Etre du temps, ce n'est jamais avoir du temps, c'est toujours avoir quelque chose à faire ou plus précisément quelqu'un à être. Mais "ne pas être de son temps" par exemple. On n'est jamais de son temps car nous sommes temps.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 6856 mots (soit 10 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le temps, dit Lagneau, est la forme de mon impuissance, l'étendue, la forme de ma puissance. Qu'en pensez-vous ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit