Le temps de loisir est-il toujours du temps libre ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le technicien n'est-il qu'un exécutant ? Le temps est il la marque de mon impuissance ... >>


Partager

Le temps de loisir est-il toujours du temps libre ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le temps de loisir est-il toujours du temps libre ?



Publié le : 7/11/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Le temps de loisir est-il toujours du temps libre  	?
Zoom

Le loisir est considéré comme le laps de temps où l’on ne travaille pas et où l’on se consacre à une activité divertissante. Cette activité ne produit rien et n’est pas obligatoire. Elle est censée compenser la contrainte générale du travail. On peut donc considérer que le libre choix du loisir est un symbole de liberté. Cependant le loisir comme temps libre peut paraître paradoxale car si on se divertit c’est parce qu’on est pas occupé par le travail, il y a donc un lien étroit entre la contrainte et la décompression nécessaire. De plus s’adonner au loisir n’est ce pas un choix contraint par le fait que l’on ne travaille pas? Si je ne travaille puis je faire autre chose que me divertir?



). * En s'inspirant à la fois de Marx et de Freud, Herbert Marcuse évoque, à propos de la société moderne, un « enrégimentement du temps libre » : le loisir ne doit plus être l'occasion d'un plaisir authentique satisfaisant les pulsions. Dominée par ce qu'il nomme un « principe de rendement » qui cherche à étouffer le « principe de plaisir » dans l'individu, l'organisation de la société étend les exigences du temps de travail jusque sur le temps théoriquement libre.C'est d'abord, ce qui demeure assez classique, grâce à la lourdeur du travail aliéné que le loisir est ramené à n'être qu'un temps de récupération, aussi bien physique que mental, qui doit préparer la reprise du travail. Ce qui confirme qu'à un travail abrutissant ne peut correspondre qu'un loisir lui-même de piètre qualité, et montre amplement que les deux moments ne sont pas aussi « opposés » qu'on veut encore parfois le croire.C'est ensuite en développant une véritable industrie des loisirs, grâce à laquelle l'individu ne doit pas être laissé à lui-même. Cette « industrie » a pu faire ses preuves dans les régimes totalitaires, puisque les moments de repos y étaient aussi soigneusement organisés et encadrés que les moments de travail. Mais, sans aller jusqu'à de telles organisations par l'État lui-même, ce serait, selon Marcuse, toute société régie par le principe de rendement qui en viendrait à rentabiliser les loisirs, non seulement en termes économiques, mais d'abord pour y confirmer la définition de tout individu comme consommateur permanent parfaitement intégré dans le système global de la production, et dès lors capable d'oublier que ses véritables satisfactions seraient très différentes de celles qu'on lui « propose » ou qu'on lui impose.L'homme contemporain se voit ainsi offerte la possibilité, par exemple, « de récapituler toutes les figures de l'homme » (J.-M.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Le temps de loisir est-il toujours du temps libre  	? Corrigé de 2186 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Le temps de loisir est-il toujours du temps libre ?" a obtenu la note de : aucune note

Le temps de loisir est-il toujours du temps libre ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit