NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Animaux dressés, animaux savants (Exposé R ... Perroquets et perruches (Exposé – SVT & ... >>


Partager

LE THÉÂTRE JAPONAIS (Exposé – Art & Littérature – Collège/Lycée)

Beaux-arts

Aperçu du corrigé : LE THÉÂTRE JAPONAIS (Exposé – Art & Littérature – Collège/Lycée)



Publié le : 12/5/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
LE THÉÂTRE JAPONAIS (Exposé – Art & Littérature – Collège/Lycée)
Zoom

Recherche documentaire, Pistes de travail & Axes de recherches pour exposé scolaire (TPE – EPI)



LE BUNRAKU

 

Né dans la région d’Osaka aux alentours du xvii\' siècle, le bunraku

est un théâtre de marionnettes.

 

On parle aussi de ningyô-jôruri : le terme de ningyô évoque les épopées dont est issu le bunraku ; le terme jôruri désigne l’héroïne de ces récits chantés. On compte une soixantaine de marionnettes différentes, dont les principales sont la jeune fille (musume), le guerrier (bunshichi) et la femme mariée (fukeoyama). Le répertoire est très limité, et pour l’essentiel ce sont des histoires censées se dérouler au temps glorieux des samouraïs.

 

Le bunraku est animé par un seul récitant, qui chante tous les rôles, et de trois manipulateurs pour chaque marionnette. Vêtus de noir, ceux-ti sont visibles du public. Selon l’émotion qu\'ils cherchent à mettre en valeur, ils utilisent soit la gestuelle furi, plutôt réaliste, soit la kata, plus stylisée.



C’est très précisément en 1603 qu\'une jeune femme appelée Okuni, prêtresse du sanctuaire d\'Izumo, exécute une sorte de parade érotique dans laquelle elle apparaît successivement en marin portugais, puis en guerrier japonais traditionnel. Ce mélange plaît, notamment parce que c\'est une femme qui est sur scène. Ces danses sont reprises, sous le nom de kabuki odori, par les suivantes d\'Okuni.

 

Très vite se constituent des troupes féminines (onnakabuki) dont le succès foudroyant attire l\'attention du shogun : arguant de ce que les actrices mènent une vie dissolue, les censeurs font interdire le kabuki des femmes en 1629. Parallèlement, dès 1612 est apparu un kabuki d\'éphèbes (iwakashukabuki ou ôkabuki). Ces adolescents jouant des femmes mènent une vie tout aussi scandaleuse, et une série de censures aboutit en 1653 à la promulgation d\'une règle encore valable aujourd\'hui,

 

l\'onnagata : ne peuvent interpréter des personnages féminins que des hommes d\'âge respectable (yarokabuki). Depuis quelques années, des actrices étudient à nouveau le kabuki, sans pour autant détrôner les vedettes onnagata traditionnelles, tels Tamasaburo et Jakuemon Nakamura. À 84 ans, ce dernier est sans rival dans les rôles d\'amoureuses...




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3003 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "LE THÉÂTRE JAPONAIS (Exposé – Art & Littérature – Collège/Lycée)" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit