NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le travail contribue-t-il a unir les hommes ... Le travail de l'historien consiste-t-il a ré ... >>


Partager

Le travail de l'artiste peut-il constituer le modèle de tout travail ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le travail de l'artiste peut-il constituer le modèle de tout travail ?



Publié le : 7/11/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Le travail de l'artiste peut-il constituer le modèle de tout travail 	?
Zoom

• Le travail est une activité humaine exigeant un effort, qui a pour but la modification des éléments naturels, la création ou la production de nouvelles choses ou de nouvelles idées. Ainsi, le travail n'est pas immédiatement lié à la notion d'argent.

L'activité de l'artiste peut donc être considéré comme travail. Toute action sur la réalité est un travail.

• Cependant, on voit bien que le travail salarié et le travail de l'artiste ne peuvent être mis sur le même plan, que des différences existent entre ces deux activités. Est-ce uniquement l'aspect monétaire qui cause ces différences ? Car l'artiste peut aussi chercher à gagner de l'argent par son oeuvre. Est-ce lié à des notions de contrainte, de liberté, de production et de création ?

à En somme, un problème qui se pose est celui-ci : si on voit bien que le travail de l'artiste est un travail particulier, qu'il est différent d'autres types de travail, est-ce par une différence de degré (plus grande création, plus grande liberté et autonomie...) ou bien par une différence de nature ? Et si le travail de l'artiste est bien différent de nature, peut-il constituer le modèle de tout travail ?

• Mais il faut entendre « modèle « en deux sens, en amont et en aval.

- le modèle peut être le moule à partir duquel on crée et reproduit : le travail de l'artiste serait alors le modèle sur lequel on se base pour appréhender toute forme de travail.

- le modèle est aussi ce qui apparaît comme un idéal, qui est digne d'imitation : le travail de l'artiste serait alors le schéma de travail idéal, que toutes autres formes de travail auraient profit à imiter.

 



* Le travail est, comme en témoigne son étymologie (du bas latin tripalium, « instrument de torture formé de trois pieux), le travail est associé à l'idée de souffrance. Cette idée se retrouve dans la tradition judéo-chrétienne : Adam et Eve sont condamnés à travailler parce qu'ils ont péchés : le travail est bien une punition, voire une malédiction. Dans l'histoire de la langue française, le sens dominant est « fatigue, peine », jusqu'au XVIè siècle, et le sens de « activité professionnelle » est très rare. * Le travail de l'artiste au contraire est imaginé comme une création libre, qui n'obéit à aucune nécessité. C'est par désir ou besoin de créer que l'artiste travail, et non pour survivre. La création peut-elle être considérée comme un travail ? N'est-ce pas une activité libre de l'esprit ? On représente le poète inspiré par les muses, écrivant sous la dictée de son génie : image bien opposée à celle de l'ouvrier peinant à la tâche. Si, comme l'ouvrier, l'artiste produit bien quelque chose, peut-on, dans son cas, parler de labeur ? * Nietzsche répond positivement à cette question : le travail de l'artiste est bien un travail, et même un labeur.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1507 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Le travail de l'artiste peut-il constituer le modèle de tout travail ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit