NoCopy.net

Le travail peut-il nous rendre heureux ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La fin de la réflexion philosophique est-elle ... Peut-on dire: A quelque chose malheur est bon ... >>


Partager

Le travail peut-il nous rendre heureux ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le travail peut-il nous rendre heureux ?



Publié le : 24/2/2004 -Format: Document en format HTML protégé

Le travail peut-il nous rendre heureux ?
Zoom

Ce sujet apparaît comme allant contre l'opinion commune. En effet, étymologiquement, le travail a le sens d'une peine, d'une souffrance et notre expérience quotidienne ne fait que confirmer cette signification. N'entendons-nous pas quotidiemment les gens se lamenter de leur travail ?
Il faut ici faire porter l'analyse sur la fin (son but) du travail (pour quoi travaillons-nous ?), si le travail peut rendre heureux, ce n'est pas en lui-même mais par ce qu'il apporte ou ce qu'il permet de d'accomplir. Songez aux loisirs, à la possibilité de consommer.
Montrez d'abord qu'il permet d'abord la satisfaction des besoins, il est donc ce par quoi l'homme transforme la nature, ce par quoi l'homme se distingue de l'animal, ce par quoi l'homme s'affirme et s'accomplit.
Cet accomplissement ne peut-il pas être source de bonheur?



Se partager les tâches est une entraide comme cela se pratique le plus couramment du monde dans les familles. Mais dans les familles, on distribue avec justice les biens selon les besoins, non selon une hiérarchie arbitraire des savoirs. Rendre joyeuse la vie est un service; rendre la vie intense, ardente, belle par la réflexion et les illustrations humaines de la perfection constitue également un service, un don à autrui pour sa sauvegarde et son salut. Tel est le lien entre travail et art.   [Le travail n'échappe jamais aux impératifs de la nécessité. Il relève du domaine de la contrainte et de la peine. Si cette contrainte n'est pas dictée par la nature, elle est dictée par des impératifs sociaux.] La condamnation au travail Dans la Bible le travail est considéré, après le péché originel, comme une pénitence. Au paradis terrestre, l'homme et la femme « gardai[en]t et cultivai[en]t le jardin » sans aucune peine, mais avec joie et délectation. Ne pas travailler, dans les sociétés juive et chrétienne, a longtemps été regardé comme une grâce divine; mendier pour étudier comme les moines, s'exposer à la mort comme les guerriers, étaient les activités nobles et libres.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Le travail peut-il nous rendre heureux ? Corrigé de 2864 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le travail peut-il nous rendre heureux ?" a obtenu la note de : aucune note

Le travail peut-il nous rendre heureux ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit