NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Est-on libre de ne pas choisir ? Le bonheur est-il impossible ? >>


Partager

Le travail a-t-il plus de valeur que l'oisiveté ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le travail a-t-il plus de valeur que l'oisiveté ?



Publié le : 27/2/2008 -Format: Document en format HTML protégé

	Le travail a-t-il plus de valeur que l'oisiveté	?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Le travail a-t-il plus de valeur que l'oisiveté ?




Le travail se définit au sens large comme une activité, une tâche, rémunérée ou non. Or le travail apparaît actuellement comme une valeur sociétale. Le travail en effet paraît assurer non seulement une sécurité matérielle mais aussi psychologique en définissant un lien social. Il permet à l'individu d'obte­nir l'indépendance financière et la reconnaissance sociale par laquelle les autres admettent l'utilité et la valeur de son activité et par conséquent de sa personne. Il lui permet donc de se situer dans la société, et de s'y faire reconnaître comme individu libre, autonome, capable de subvenir à ses besoins. Or l'oisiveté semble être au premier abord le contraire du travail :  une certaine paresse, un repos sans fin. Pourtant, l'oisiveté n'est pas non plus l'absence de toute action si l'on comprend généalogiquement ce terme c'est-à-dire comme negotium ou scholé. Dès lors l'oisiveté n'est pas nécessairement non plus improductif notamment en vue de la gouvernance de la cité donc n'est pas un pur repos si un « parasitisme ». On peut voir alors émerger deux valeurs de l'oisiveté : une conception négative et une autre positive. En ce sens, l'oisiveté pourrait être la mère de tous les vices ou bien une notion complémentaire au travail. De plus force est de constater comme le pose Méda que la valeur du travail est une question a part entière quant sa possible disparition en tant que valeur. C'est pourquoi, à l'aune du développement de nos sociétés notamment, il est pertinent de se demander si le travail a plus de valeur que l'oisiveté.             Il faudra alors déterminer cette possible valeur du travail en comparaison de celle de l'oisiveté (1ère partie), mais s'interroger sur la réalité d'une telle valeur à l'aune du travail et du temps aliénés, posant même la question d'une possibilité effective de l'oisiveté ou la comprenant simplement comme critique sociale (2nd partie) montrant alors qu'une complémentarité est possible entre les deux et recherchant alors les causes de cette glorification du travail (3ème partie).


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3209 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Le travail a-t-il plus de valeur que l'oisiveté ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit