NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-il y avoir justice en l'absence d'Etat ? La parole peut-elle dire le désir ? >>


Partager

L'usage de la parole doit-il être soumis à des règles ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'usage de la parole doit-il être soumis à des règles ?



Publié le : 27/2/2008 -Format: Document en format HTML protégé

L'usage de la parole doit-il être soumis à des règles ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
L'usage de la parole doit-il être soumis à des règles ?




La parole est l' acte individuel par lequel s'exerce la fonction du langage, c'est-à-dire l'individualisation de la fonction générale de communication en tant que faculté d'exprimer verbalement sa pensée, comme un pouvoir d'expression verbale. En ce sens, il apparaît que l'usage de la parole soit soumis à certaines règles notamment en vue d'une communication, c'est-à-dire d'une dialogue possible en tant que les deux interlocuteurs doivent utiliser un système référentiel commun et cohérent à tous les deux. Or ce système c'est bien souvent la langue : système particulier de mots, un ensemble linguistique fixé dans une société donnée, un produit social. C'est peut-être ici le noeud du problème. En effet, si la parole est d'essence sociale c'est bien qu'elle vise la communication ; mais au-delà des simples règles linguistiques et de grammaire, l'essentiel est peut-être de voir que la parole comme institution sociale est alors un produit de règles et de normes, c'est-à-dire de schèmes normatifs comportementaux inhérent à une société. Mais bien plus, si la parole est un enjeu social n'est pas dire aussi qu'elle entre dans la sphère publique et pratique. Et c'est dès bien en ce sens que se pose la question : « l'usage de la parole doit-il être soumis à des règles ? ». En effet, si l'on parle de liberté d'expression ou de liberté de penser n'est-ce pas refuser alors toute contrainte ou toute réglementation extérieure à soi ? Et c'est en ce sens alors que se comprendre le recourt au verbe « devoir » qui en fait une obligation, quasi morale. A moins que l'usage normatif et réglementé soit compatible avec la liberté ?             Si l'usage de la parole doit, en vue d'une communication possible être soumise à des règles linguistiques et de grammaire (1ère partie), qu'en est-il dans le champ pratique social notamment relativement à la liberté d'expression et de penser et la nécessité de réglementer la sphère publique ? (2nd partie) N'est-ce pas dire alors qu'il faut éduquer la parole et distinguer un usage public et privée de l'usage de la parole ? (3ème partie).


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3101 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "L'usage de la parole doit-il être soumis à des règles ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit