LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Quels éléments fondamentaux forment la commun ... Désir du récit et soupçons sur le langage : u ... >>


Partager

P. Valéry écrit : « Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles; nous avions en¬tendu parler de mondes disparus tout entiers, d'em¬pires coulés à pic avec tous leurs hommes et tous leurs engins, descendus au fond Inexplorable des siècles, avec leurs dieux et leurs lois, leurs académies et leurs dictionnaires, leurs classiques. leurs roman¬tiques et leurs symbolistes, leurs critiques et les critiques de leurs critiques... Qu'en pensez-vous ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : P. Valéry écrit : « Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles; nous avions en¬tendu parler de mondes disparus tout entiers, d'em¬pires coulés à pic avec tous leurs hommes et tous leurs engins, descendus au fond Inexplorable des siècles, avec leurs dieux et leurs lois, leurs académies et leurs dictionnaires, leurs classiques. leurs roman¬tiques et leurs symbolistes, leurs critiques et les critiques de leurs critiques... Qu'en pensez-vous ?



Publié le : 30/6/2015 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
P. Valéry écrit : « Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles; nous avions en¬tendu parler de mondes disparus tout entiers, d'em¬pires coulés à pic avec tous leurs hommes et tous leurs engins, descendus au fond Inexplorable des siècles, avec leurs dieux et leurs lois, leurs académies et leurs dictionnaires, leurs classiques. leurs roman¬tiques et leurs symbolistes, leurs critiques et les critiques de leurs critiques... Qu'en pensez-vous ?
Zoom

Faut-il admettre sans réserve, avec P. Valéry, que « les civilisations sont mortelles « ?

Commençons par préciser le contenu véritable du mot civilisation.

G. Gusdorf voit son sens fondamental dans celui « d'une promotion de l'humanité dans le monde et dans l'homme. «

 

Il ajoute que l'idée de civilisation désigne « le double patri­moine de la technique et de la culture, l'ensemble des acqui­sitions matérielles et spirituelles de l'humanité : objets, institutions et pensées, matière et esprit. « Il précise que si l'on veut garder au mot toute sa force, « il est clair que ces deux moments ne peuvent être dissociés. «



Dans son texte, P. Valéry fait parler les civilisations. Avant d'en arriver aux civilisations occidentales et, particu­lièrement à l'Européenne, il passe en revue les plus anciennes et les plus florissantes afin de prouver que l'esprit humain subit une crise profonde et qu'il peut se détruire aussi facilement qu'un monument. « La Persépolis spirituelle n'est pas moins ravagée que la Suse matérielle «, écrit-il.

Cette simple phrase de P. Valéry rappelle que les deux capitales de l'ancien empire perse, la première, célèbre par sa spiritualité, l'autre, réputée pour ses splendeurs archi­tecturales, ont sombré au même titre.

En bref, pour P. Valéry, savoir et devoir sont devenus suspects. La science, si elle émancipe l'esprit humain, risque aussi de conduire les hommes à leur perte, parce qu'en un certain sens, elle est déraison.

 

Il conclut qu'un certain désordre mental agite les hommes.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1857 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "P. Valéry écrit : « Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles; nous avions en¬tendu parler de mondes disparus tout entiers, d'em¬pires coulés à pic avec tous leurs hommes et tous leurs engins, descendus au fond Inexplorable des siècles, avec leurs dieux et leurs lois, leurs académies et leurs dictionnaires, leurs classiques. leurs roman¬tiques et leurs symbolistes, leurs critiques et les critiques de leurs critiques... Qu'en pensez-vous ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit