Vargas, Getulio Dorneles

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Van Zeeland, Paul, vicomte Vassilevski, Alexandre, Mihailovitch >>


Partager

Vargas, Getulio Dorneles

Biographie

Aperçu du corrigé : Vargas, Getulio Dorneles



document rémunéré

Document transmis par : Thomas43094


Publié le : 25/12/2011 -Format: Document en format HTML protégé

Vargas, Getulio Dorneles
Zoom

Né à Sao Borja, ville de l'Etat de Rio Grande do Sul, le 19 avril 1882, mort à Rio de Janeiro le 24 août 1954. Commence ses études dans sa ville natale, puis à Ouro Preto (Minas Gerais). Ses études secondaires terminées, il regagne Rio Grande do Sul, où il entre dans l'armée. En 1903, il la quitte pour s'inscrire à la Faculté de droit de Porto Alegre et y obtient le diplôme de bachelier ès sciences juridiques et sociales en 1907. Tout en se destinant au barreau, il travaille également le journalisme et la politique. En 1909, il est élu député pour la première fois, renonce à son siège en 1911, se fait à nouveau élire député de son Etat en 1919 et en 1923. En 1926, le nouveau président de la République, Washington Luis Pereira de Sousa, nomme Vargas ministre des Finances, poste qu'il abandonne deux ans plus tard pour celui de président de Rio Grande do Sul. Lorsque commence la campagne électorale pour la succession du président Washington Luis, les Etats de Rio Grande do Sul, de Minas Gerais et de Paraiba s'unissent et forment le Parti de l'Alliance libérale, qui propose la candidature de Getulio Vargas à la présidence de la République et celle de Joao Pessoa à la vice-présidence pour la période 1930-1934. Les élections sont favorables à. l'Alliance libérale, mais le Parlement donne la victoire au candidat gouvernemental. Face à cette situation, les trois Etats de l'Alliance libérale prennent les armes le 3 octobre 1930. Le 24, le président Washington Luis est déposé par une junte militaire qui remet le pouvoir à Getulio Vargas le 3 novembre. Jusqu'au 3 mai 1933, Getulio Vargas dirige en fait le gouvernement provisoire, mettant en vigueur la Constitution de 1891, la première du régime républicain. Une fois étouffée la révolution de Sao Paulo, en 1932, Getulio Vargas introduit de salutaires réformes dans toutes les branches de l'administration publique et, en particulier, sur le plan social, en faveur des travailleurs. Le 15 novembre 1933 se réunit l'Assemblée constituante qui, la Constitution élaborée, procède à l'élection du président de la République pour la période 1934-1938 et désigne à ce poste Getulio Vargas. En 1937, lors de la campagne pour l'élection du nouveau président, Getulio Vargas, prenant prétexte des désordres et de l'agitation politiques, ajourne le Parlement, promulgue une nouvelle Constitution et inaugure un gouvernement autoritaire appelé « Etat nouveau«. Celui-ci dure jusqu'en 1945. En 1942, il décide d'entrer en guerre aux côtés des Alliés, cède des bases militaires aux Etats-Unis et envoie en Italie un corps expéditionnaire. Déposé par l'armée en 1945, il continue à jouir d'une grande popularité et, lors des élections de 1946, il est élu sénateur par plusieurs Etats. Il mène une existence simple, presque toujours dans sa propriété de Sao Borja. En 1950, sa candidature à la présidence de la République est présentée par le Parti travailliste, qu'il a fondé, et il est élu à une forte majorité bien que, comme lui, le candidat adverse jouisse également d'une grande popularité. Son gouvernement ne tarde pas à rencontrer de grandes difficultés et une opposition tenace de la part des politiciens. La lutte va s'exacerbant après l'assassinat du major Vaz, de l'aéronautique, et la crise éclate, car la propre garde personnelle du président est compromise dans ce crime. Sous la pression des forces armées, qui exigent son éloignement, le président se résout à demander un congé et à remettre le gouvernement à son remplaçant légal. Comme, cependant, les chefs militaires et de nombreux politiciens ne semblent pas décidés à se contenter d'un simple congé et que le président, de son côté, n'a nullement l'intention de se démettre, Getulio Vargas se suicide dans son appartement privé du palais présidentiel le matin du 24 août 1954.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Vargas, Getulio Dorneles Corrigé de 1200 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Vargas, Getulio Dorneles" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

Vargas, Getulio Dorneles

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit