LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Désirer, est-ce désirer l'éternité ? Le temps se réduit-il au nombre ? >>


Partager

La vérité est-elle éternelle ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La vérité est-elle éternelle ?



Publié le : 22/7/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	La vérité est-elle éternelle	?
Zoom

La vérité peut-être définie comme la conformité de l’idée que nous nous faisons des choses à la réalité de ces choses. Mais le poids de cette notion dans toute l’histoire de la philosophie et les multiples controverses dont elle fut l’objet, nous impose de souligner l’aspect provisoire de cette définition.

 

En effet, le fait de demander si la vérité est éternelle interroge la possibilité même de la vérité. Car si la vérité change, alors c’est que ce que l’on croyait vrai se découvre comme faux. La vérité est-elle possible ?

 



  II.                  Critique de l'induction   Est-on absolument sûr que si l'on observe cent fois cent cygnes différents, est-on sûr pour autant que tous les cygnes seront blancs jusqu'à la fin des temps ? En d'autres termes, peut-on l'induction mène-t-elle indubitablement à des propositions de vérité générale ? C'est là la critique que formule Popper contre la science inductive. Toutes les sciences sont basées sur l'observation du monde. Comme cette observation est par nature partielle, la seule approche possible consiste à tirer des lois générales de ces observations (remarquons que c'est l'approche générale et fondamentale de tout organisme vivant qui apprend de son milieu). Si cette démarche permet d'avancer, elle ne garantit en aucun cas la justesse des conclusions. Pour Popper, il faut donc prendre au sérieux l'analyse de Hume qui montre l'invalidité fréquente de l'induction. Cette critique de l'induction conduit donc Popper à remettre en cause l'idée (chère aux positivistes) de vérification. Plutôt que de parler de « vérification » d'une hypothèse, Popper parlera de « corroboration », c'est-à-dire d'observation qui va dans le sens prévu par la théorie.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3184 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " La vérité est-elle éternelle ?" a obtenu la note de :

9 / 10

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit