NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Pourquoi peut-on dire des vérités scientifiq ... Y a-t-il des vérités immuables? >>


Partager

La vérité est-elle soumise au temps ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La vérité est-elle soumise au temps ?



Publié le : 9/4/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	La vérité est-elle soumise au temps ?
Zoom

On associe couramment le concept de vérité à quelque chose qui serait unique et universel et donc, par conséquent intemporel. Cependant ce qui est vrai ne peut pas l’être de tous temps et en tous lieux, ce qui reviendrait à adopter une position dogmatique. Par ailleurs, penser que les façons de voir et d’expliquer la réalité peuvent évoluer au cours du temps peut conduire au relativisme sceptique. Alors, la vérité est-elle soumise au temps ? Cette question nous confronte au problème suivant : Dispose-t-on de vérité absolue ou seulement de vérités provisoires? Tout l’enjeu de ce devoir consistera à montrer que la vérité par définition ne peut pas évoluer au cours du temps, mais que seule la recherche de la vérité est tributaire du temps.
 Nous verrons, dans un premier temps que certaines vérités peuvent nous apparaître comme soumises au temps mais nous verrons dans un deuxième temps que si les vérités évoluent avec le temps c’est qu’il ne s’agissait pas de vérités. Enfin, nous verrons que la recherche de la vérité est soumise au temps, au sens où le temps est nécessaire à la recherche de la vérité.



Cet exemple simple doit nous mettre sur la voie qu'ouvre la dialectique, et en particulier la façon dont elle comprend l'histoire de la philosophie. Un système ne réfute pas plus l'autre que la fleur ne réfute le bouton. Chaque doctrine n'est qu'un moment unilatéral de la vie du tout, de l'exposition et la compréhension de la vérité. Le bouton n'est pas « faux «, il est insuffisant, il est amené nécessairement à être dépassé, nié par la fleur. Mais celle-ci est littéralement incompréhensible, impossible sans le bouton dont elle conserve quelque chose. On peut dire que le fruit est virtuellement contenu dans le bouton, comme l'homme est déjà contenu dans l'embryon. Mais cette totalité ne s'est pas encore déployée, n'a pas atteint sa vérité, son acmé, il lui manque « la plénitude du détail «. « Le vrai est le tout « signifie donc que comprendre, c'est comprendre la totalité d'un processus, d'un mouvement, dont chaque figure est nécessaire. Isoler un moment, voire même isoler le résultat, n'est rien d'autre que faire violence à la vérité. Il faut comprendre chaque étape comme résultat (qui nie, dépasse et conserve ce qui l'amène, comme la fleur nie, dépasse et conserve le bouton), mais un résultat qui lui-même est régi par la contradiction et doit relancer le processus (comme la fleur amènera le fruit).




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 7178 mots (soit 10 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " La vérité est-elle soumise au temps ? " a obtenu la note de :

5.1 / 10

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit