LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Toutes nos connaissances devraient-elles êtr ... Qu'est-ce qu'une bonne démonstration ? >>


Partager

Les vérités métaphysiques sont-elles démontrables ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Les vérités métaphysiques sont-elles démontrables ?



Publié le : 27/2/2008 -Format: Document en format HTML protégé

	Les vérités métaphysiques sont-elles démontrables ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Les vérités métaphysiques sont-elles démontrables ?




La métaphysique est la discipline qui s'occupe des premiers principes, c'est-à-dire de l'être dans ce qu'il a de plus général (c'est-à-dire ce qu'ont en commun toutes les choses qui sont) et d'autres objets non accessibles aux sens tels l'âme, Dieu ou le monde. Or, à part la vérification empirique par les sens, le seul autre mode de découverte et de justification de la vérité d'un discours est la démonstration. S'il y a des vérités métaphysiques, elles semblent donc nécessairement démontrables. C'est ce qui apparaît lorsqu'on regarde quelques exemples de ces vérités comme « je suis, or le monde comprend tout ce qui est, donc je fais partie du monde » qui ont des formes syllogistiques, c'est-à-dire démonstratives.   Le problème que l'on peut opposer à cette conception est que la démonstration, qui lie des hypothèses à une conclusion par une déduction rigoureuse, dépend entièrement de la vérité de ces hypothèses : elle ne fait que transmettre la vérité des prémisses du raisonnement à sa conclusion, mais ne crée pas de vérité. Pour qu'une démonstration soit vraie, il faut qu'il y ait au moins un axiome dont la vérité est considérée comme donnée, c'est-à-dire qu'il y ait une vérité intuitive et indémontrable. La métaphysique n'échappe pas à la règle, et semble devoir reposer en son point de départ sur une idée dont la vérité soit indémontrable.   Mais alors, la vérité peut-elle encore produire un discours acceptable par tous ? En science, on peut se reposer sur l'expérience pour faire admettre à tout un chacun une proposition que l'on tiendra pour un axiome, mais la métaphysique ne peut partir de l'expérience puisque ses objets n'en relève pas. La métaphysique ne repose-t-elle alors que sur un acte de foi ? S'agirait-il encore d'un discours capable d'être « vrai » ou « faux » ?   Le paradoxe est ainsi que les vérités métaphysiques ne peuvent être que démontrables pour être des vérités, mais en même temps ne peuvent être uniquement démontrables, et semblent appeler un élément intuitif et indémontrable. Cela pose le problème du statut et du sens de la vérité métaphysique : est-elle comparable à la vérité scientifique ? Peut-elle réellement être appelée « vérité » ? L'enjeu de cette question est de déterminer la valeur et l'utilité du discours métaphysique.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2162 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Les vérités métaphysiques sont-elles démontrables ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit