LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< De l'universalité des notions morales. Discut ... Y A-T-IL UNE MORALE PERSONNELLE ? >>


Partager

Si la vertu est une habitude, si d'autre part l'habitude est automatique, d'où vient qu'on attache du mérite à la vertu ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Si la vertu est une habitude, si d'autre part l'habitude est automatique, d'où vient qu'on attache du mérite à la vertu ?



Publié le : 23/3/2004 -Format: Document en format HTML protégé

Si la vertu est une habitude, si d'autre part l'habitude est automatique, d'où vient qu'on attache du mérite à la vertu ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Si la vertu est une habitude, si d'autre part l'habitude est automatique, d'où vient qu'on attache du mérite à la vertu ?




Je puis avoir la ferme volonté d'être juste sans savoir quoi faire pour l'être.■ C'est à l'intelligence pratique, qui regarde les choses particulières et changeantes, que revient cette tâche délicate ; sa vertu, intellectuelle, est la prudence. « La vertu morale assure la rectitude du but que nous poursuivons, et la prudence celle des moyens pour y parvenir. »■ La prudence apparaît ainsi comme la vertu par excellence du juge, qui, à partir d'un précepte général, doit déterminer le juste dans le cas particulier, et faire preuve d'équité - pour éviter que l'application aveugle de la justice n'aboutisse à l'injustice. Ici, point de démonstration ni d'exactitude ; il s'agit de choses humaines, plusieurs solutions sont défendables. La prudence demande de l'expérience ; c'est pourquoi si l'on peut être mathématicien à douze ans, on ne peut être un « homme sage » avant d'avoir beaucoup vécu. B. - Opinion de Kant : Rappeler sa conception de la vertu, où il ne voit que tension pénible, effort. Kant échappe sans doute à la difficulté, mais il dénature la vertu. Montrer l'exagération de cette théorie et dire pourquoi Aristote a vu plus juste que Kant.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 762 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Si la vertu est une habitude, si d'autre part l'habitude est automatique, d'où vient qu'on attache du mérite à la vertu ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit