LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Est-il déraisonnable de croire en Dieu ? En quoi l'infini peut-il être « mauvais » ? >>


Partager

Que veut-on dire en affirmant banalement «c'est mathématique» ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Que veut-on dire en affirmant banalement «c'est mathématique» ?



Publié le : 17/1/2004 -Format: Document en format HTML protégé

Que veut-on dire en affirmant banalement «c'est mathématique» ?
Zoom

 

À première vue, le philosophe doit suspecter les affirmations banales, les lieux communs. Là s'exprime l'opinion, c'est-à-dire l'idée reçue, sans fondement, sans valeur philosophique.

C'est pourquoi, loin de mépriser les affirmations banales, on peut s'interroger sur leur sens, leur portée, leur valeur. Puisque « l'étonnement est au commencement de la philosophie « (Platon), la réflexion philosophique s'étonne de ce qu'on dit d'ordinaire sans y penser. C'est dans cette perspective qu'on pourrait se demander ce qu'on veut dire en affirmant banalement : « c'est mathématique «.

 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1394 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Que veut-on dire en affirmant banalement «c'est mathématique» ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit