LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< A la fin du XVIIIe siècle, le marquis de Sade ... «On Appelle Roman L'Ouvrage Fabuleux Composé ... >>


Partager

«Je ne veux pas qu'on me plaise, […] je veux qu'on m'instruise». Ce souhait du géant Micromégas dans le conte de Voltaire du même nom (1752), vous semble-t-il de nature à éclairer les enjeux de l'apologue et le travail d'écriture mené par Voltaire dans Memnon?

Echange

Aperçu du corrigé : «Je ne veux pas qu'on me plaise, […] je veux qu'on m'instruise». Ce souhait du géant Micromégas dans le conte de Voltaire du même nom (1752), vous semble-t-il de nature à éclairer les enjeux de l'apologue et le travail d'écriture mené par Voltaire dans Memnon?



Document transmis par : Marion16613


Publié le : 11/9/2006 -Format: Document en format HTML protégé

«Je ne veux pas qu'on me plaise, […] je veux qu'on m'instruise». Ce souhait du géant Micromégas dans le conte de Voltaire du même nom (1752), vous semble-t-il de nature à éclairer les enjeux de l'apologue et le travail d'écriture mené par Voltaire dans Memnon?
Zoom

Jean de La Fontaine dit à Madame de Montespan, la maîtresse du Roi Soleil la chose suivante: «L’apologue est un don qui vient des immortels; ou si c’est un présent des hommes, quiconque nous l’a fait mérite des autels«. En effet, l'apologue, du grec «apologos«, qui signifie «le langage sous le langage« est une forme de récit à son apogée au XVIIIe siècle, siècle des Lumières, du savoir et de la réflexion. L'apologue désigne ainsi un court récit démonstratif, à visée argumentative ou didactique, dont on tire une morale pratique. Dans le conte philosophique Micromégas, de Voltaire, le géant éponyme déclare: «Je ne veux pas qu'on me plaise, je veux qu'on m'instruise «. On peut alors se demander si ce souhait est de nature à éclairer les enjeux de l'apologue et le travail d'écriture mené par Voltaire dans Memnon. On verra alors, que, si l’instruction tient un rôle majeur dans le travail de l’apologue, la possibilité d’en faire un récit plaisant est également primordiale. Enfin, nous verrons que cette forme présente des limites.
 
 Toutes les définitions de l’apologue s’accorde sur un point : l’enjeu invariable de l’apologue est de délivrer une morale.
 En effet, l’auteur de l’apologue peut tout d’abord donner une leçon de vie à ses lecteurs, cachée (ou non) sous un récit fictif. Il faut savoir que Voltaire n'est pas le premier à penser à cette forme de récit, puisqu’on retrouve une forme d’apologue, la parabole, dans le livre le plus lu de tous les temps : la Bible. L’une des plus connues, la parabole du bon samaritain, sous une histoire inventée, explique à ceux qui l'écoutent une leçon de vie. Voltaire fit de même avec ce qu'on appelle ses «contes philosophiques«. Il le démontre ainsi dans Memnon, ou la sagesse humaine, qui raconte l’histoire d’un homme qui prend la décision d’être parfaitement sage. Seulement, sa curiosité, et ses idées toutes faites lui font perdre tout ce qu’il a. Ici, la leçon est claire : il ne faut pas faire preuve d’indiscrétion, et il ne faut pas avoir d’à prioris. Diderot le fait également, par exemple avec une histoire tirée de Jacques le Fataliste et son maître , qui explique, en prenant pour modèle un certain Gousse, qui, sous des aspects généreux se montre en fait totalement malhonnête, qu’il ne faut pas se fier aux premières apparences.
 L’apologue a aussi un autre but : son auteur peut l'utiliser pour critiquer des décisions ou des faits qu'il considère comme anormaux ou injustes. Voltaire le démontre d'ailleurs avec son apologue: Aventure indienne, traduite par l'ignorant. Dans ce récit mettant en scène le philosophe grec Pythagore, il critique la justice qui a condamné le Chevalier de la Barre, pour avoir oublié d'ôter son chapeau lors d'une procession religieuse. Il condamne dans ce récit non seulement l’intolérance parfois ridicule dont font preuve les hommes et surtout l&rsquo...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "«Je ne veux pas qu'on me plaise, […] je veux qu'on m'instruise». Ce souhait du géant Micromégas dans le conte de Voltaire du même nom (1752), vous semble-t-il de nature à éclairer les enjeux de l'apologue et le travail d'écriture mené par Voltaire dans Memnon?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit